Marchés

L'alimentaire se pique pour les minis

Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer
L217105101_1Z.jpg
L217105101_1Z.jpg©

La tendance ne se dément pas. Tout l'alimentaire bruisse de minilancements. Parfois, l'idée est de déculpabiliser les gourmands en proposant leurs produits fétiches en miniature. Ce qu'a réussi Magnum, présent sur l'offre mini depuis des années, et qui décline ainsi, en 2011, sa gamme Temptation (PVI 4,49 à 4,59 €).

 

 

 

Mais les petits formats permettent aussi de toucher les plus jeunes. Ainsi deux icônes de l'épicerie, l'une sur l'apéritif, l'autre sur les sauces, se tassent dans de petits contenants. Ancel sort sa célèbre boîte apéritive en format 130 g (PVI de 1,39 €) quand son aînée contenait un bon 300 g de sticks et bretzels... À noter aussi, pour l'apéritif ou en salade, la sortie de minibilles de quenelles chez Ecochard.Tandis que Heinz agrandit sa famille de Ketchup en proposant un petit format de 220 g, sachant que la taille standard fait plutôt le double et que la marque dispose même d'un flacon de 1 kg pour les grands fans !

Mais le mini, c'est aussi viser une consommation ludique, à la limite de la dînette, voire adaptée à la bouche d'un enfant. Comme la gamme des Piccolini, chez Barilla, qu'on ne présente plus. Pour arriver sur ce créneau plus convivial, Hénaff sort ses saucisses fraîches en format mini (10 pièces pour 240 g). Si les enfants les dégusteront avec plaisir, elles pourront tout autant se fondre dans un apéro de grands. Car les minis, c'est certain, plaisent à tous : qu'on soit petit ou grand, mini ou maxi.

 

Consommation ludique

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA