L'alimentation bio pèsera 6,7 milliards d’euros en 2018

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

La consommation de produits biologiques ne cesse de se développer. Les ventes de produits alimentaires bio devraient être en moyenne de 6,7 milliards d’euros en 2018, selon une enquête Precepta publiée le lundi 26 janvier 2015

Les enseignes de la grande distribution développent des magasins bio, comme Carrefour Bio (photo)
Les enseignes de la grande distribution développent des magasins bio, comme Carrefour Bio (photo)

Soucieux de consommer mieux et conscients de l’impact écologique de leur alimentation, les Français continuent de se tourner vers les produits biologiques. Les experts Precepta ont établi trois scenarii sur l’avenir de ce marché.

Le premier scénario, dit "haut", repose sur l’hypothèse de consommateurs en alerte et méfiants envers l’industrie conventionnelle. Résultat : le chiffre d’affaires s’établirait à 7,8 milliards d’euros en 2018 (+11,2 % par an) et représenterait 4,2 % du marché alimentaire.

Second scénario, dit "bas", serait établi à partir d’un tassement pour l’engouement des produits bio et d’un essoufflement de l’offre, qui conduirait à un marché de 5,3 milliards d’euros de chiffre d’affaires (+3,1 % par an).

Devant ces deux premeirs scénarii, les experts misent sur une situation alliant les deux hypothèses, soit un marché qui pèserait 6,7 milliards d’euros en 2018 (+8,1 % par an) et 3,7 % du marché alimentaire total.

Des stratégies à affiner

Aujourd’hui, si la grande distribution et les magasins spécialisés dominent le marché, les positionnements de chacun s’affirment. La GMS se spécialise avec la création d’enseignes bio, comme Auchan avec son concept Coeur de nature, ou Carrefour avec Carrefour Bio. Quant aux spécialistes, ils démocratisent leur image avec des gammes de produits à marque comme La Vie Claire et Naturalia.

Utiliser les nouvelles technologies

Alors que la grande distribution intègre de plus en plus le commerce connecté dans le processus de vente de ses produits bio, les spécialistes sont à la traine. Leur nouvel enjeu ? Adapter leurs surfaces de vente au Web afin de ne pas se laisser dépasser par l'émergence des "e-boutiques" bio

Alimentation bio : les chiffres du marché

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l’actualité des marchés, des distributeurs et des fournisseurs de produits bio et responsables, alimentaires et non alimentaires.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA