Marchés

L’alimentation diététique craint une disparition de sa règlementation

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

La Commission européenne propose une déreglementation du secteur, encadré depuis plus de 30 ans.

La rédaction vous conseille

La Commission européenne « vient de proposer la disparition progressive » de la règlementation applicable au secteur de l’alimentation diététique, selon les représentants du secteur qui sont inquiets. La Commission va étudier un allègement du dispositif règlementaire, ce qui devrait avoir un impact sur les aliments pour bébé les aliments pour sportifs et les régimes amaigrissants. Certaines catégories verraient leur règlementation particulière basculer vers la règlementation alimentaire générale « et n’auraient plus le même niveau de normes de sécurité accru » souligne  Jean-Loup Allain, Secrétaire général du syndicat des aliments de l’enfance, de la nutrition clinique et diététique. Les représentants français de la diététique, de la nutrition clinique et de l’alimentation infantile « soutiennent la position d’IDACE (European Dietetic Foods Association) qui considère que cette dérégulation est une menace pour les consommateurs les plus vulnérables » ont-ils indiqué dans un communiqué, en demandant le maintien de « législation exigeante qui est la meilleure garantie contre la vente de « produits miracles » sur internet ou dans d’autres circuits gris. »
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA