L’allemand Metro va se scinder en deux entités (alimentaire et électronique grand public)

|

Pour être plus efficace, Metro va séparer son activité alimentaire (cash&carry et supermarchés Real) et électronique (magasins Media Saturn) en deux sociétés cotés et indépendantes. L’opération est prévue pour la mi 2017.

Deux société cotées en bourse doivent être issues de l'actuel Metro Group
Deux société cotées en bourse doivent être issues de l'actuel Metro Group

Le distributeur allemand Metro travaille à sa scission en deux entités distinctes. Le groupe, connu en France pour son activité de cash&carry, possède également les supermarchés Real, et il est un important opérateur dans le domaine de l’électronique grand public avec les magasins Media Saturn. Lors d’une annonce effectuée le 30 mars, Metro Group (59 milliards d’euros de ventes mondiales dont 63% pour l’alimentaire, et 37% pour l’électronique) a donc précisé sa volonté de créer une entreprise spécialisée dans l'alimentaire et la vente en gros et une autre dans l'électronique grand public.

Une organisation plus souple et plus efficace

Ces deux entités seraient cotées séparément et possèderaient leur propre direction et conseil de surveillance. D’un côté, Metro Wholesale and Food Specialist (alimentaire) serait dirigé par Olaf Koch, l’actuel directeur général de Metro et la branche Consumer Electronics serait elle dirigée par Pieter Haas, l’actuel directeur général de Media Saturn. L’opération pourrait être effective d’ici à la mi 2017. Elle doit permettre à chacune des deux compagnies, selon Olaf Koch, "d’être mieux concentrée sur son activité, d’accélérer les processus de décision, d’être plus flexible et et d’améliorer l’efficacité opérationnelle".

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter