L’Alliance du Commerce s’alarme à l’annonce d’un 5ème samedi de manifestations

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

L’Alliance du Commerce appelle les Français, le Gouvernement et tous les partenaires des commerçants à les soutenir dans un moment critique. Une nouvelle journée de manifestations qui risque d’avoir des conséquences désastreuses et irréversibles pour les enseignes.

L’Alliance du Commerce attend du Gouvernement, au-delà de ces mesures à court terme, des mesures de soutien structurel au commerce physique
L’Alliance du Commerce attend du Gouvernement, au-delà de ces mesures à court terme, des mesures de soutien structurel au commerce physique© Laetitia Duarte
"Les dernières journées de manifestations se sont traduites par une chute considérable du chiffre d’affaires des commerçants (en moyenne -80% le 27/11, -50% le 1 /12 et -35% le 8/ 12). Un nouveau samedi de crise aurait des conséquences dramatiques pour de nombreux commerces et donc pour l’emploi et l’activité économique de notre pays", écrit l'Alliance du commerce dans un communiqué publié ce 14 décembre 2018. .
Face à cette situation, les commerçants réaffirment leur volonté de pouvoir ouvrir leurs portes et exercer normalement leur activité. "Ils sont pleinement mobilisés pour accueillir leurs clients dans les meilleures conditions possibles et demandent que la libre circulation des personnes soit garantie en toute sécurité aux abords des magasins", affirme le communiqué.
L’Alliance du Commerce lance également un appel aux Français et leur demande de venir nombreux en magasin pour réaliser leurs achats de Noël. "Ce geste citoyen contribuera à soutenir les commerçants et leurs salariés soit plus d’un million sept cent mille personnes sur tout le territoire".
Par ailleurs, l’Alliance du Commerce appelle de nouveau les services de l’Etat à appliquer de manière rapide les mesures d’accompagnement annoncées par le Gouvernement. En outre, elle souhaite un soutien renforcé des banques pour la trésorerie des commerces et des compagnies d’assurance qui doivent les indemniser, au-delà des dommages matériels, pour les pertes d’activité. "Les bailleurs des centres commerciaux doivent, eux aussi, apporter leur soutien en acceptant systématiquement les demandes de report ou d’échelonnement des loyers et des charges locatives présentées par les commerçants à la suite des manifestations et des blocages de sites". L’objectif est de mettre en oeuvre au plus vite des mesures concrètes et facilement applicables pour soulager les commerces dont la trésorerie a été très largement mise à mal par les dernières semaines de manifestations.
Enfin, l’Alliance du Commerce attend du Gouvernement, au-delà de ces mesures à court terme, des mesures de soutien structurel au commerce physique, notamment le rééquilibrage des conditions de concurrence avec les multinationales de la vente en ligne, à travers une réforme de la fiscalité.
«Nous avons demandé à tous les partenaires du commerce de se mobiliser pour soutenir les acteurs du secteur par des mesures concrètes et immédiatement applicables. La situation, qui est extrêmement grave, peut devenir dramatique si nous connaissons un nouveau samedi noir, à Paris comme sur l’ensemble du territoire. », souligne Yohann Petiot, directeur général de l’Alliance du Commerce. « Dans ce contexte particulièrement difficile, je tiens à adresser tout mon soutien aux équipes qui dans les magasins restent mobilisées pour tenter de faire face à cette situation. »
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA