L'alliance entre Auchan et Système U change de dimension [cartographie]

|

Le projet révélé par LSA hier, mercredi 29 janvier 2015, de transférer sous franchise les magasins Hyper U sous enseigne Auchan, puis les supermarchés Simply Market sous enseigne Super U, fait passer l'alliance entre le groupe familial et le groupement de commerçants indépendants dans une nouvelle dimension. Pleine de promesses mais aussi de risques. Elle pourrait faire bouger, de nouveau la concurrence. Notre analyse avec des repères chiffrés et une cartographie de l'alliance par régions. 

Les premiers Hyper U pourraient passer Auchan dès le mois d'août, rapide, très rapide même.
Les premiers Hyper U pourraient passer Auchan dès le mois d'août, rapide, très rapide même.

Le rapprochement entre Auchan et U, noué en septembre 2014, prend un virage décisif. Selon nos informations, Auchan propose aux 70 Hyper U de son allié d’adopter son enseigne en franchise. Simply Market devrait suivre pour rallier la bannière Super U. De quoi changer en profondeur la nature et les dimensions de l’alliance. Notre analyse.

Sur le papier, ces transferts devraient renforcer considérablement la position des enseignes phares des deux alliés en France. Consolidant, d’un côté, la place de numéro trois des hypers détenue par Auchan, grâce à l'apport d’un parc d'hypermarchés de taille moyenne -ceux qui marchent le mieux aujourd’hui et qu’Auchan travaille le moins bien-. Renforçant, de l’autre, la position de numéro deux des supermarchés qu’occupe Super U. Le tout permettrait de venir talonner Carrefour sur les hypers avec un peu plus de 20 milliards de CA et, avec près de 22 milliards, de venir titiller Intermarché côté supermarchés.

Une autre dimension… d’autres enjeux

Cette nouvelle étape, si elle se concrétise, change surtout en profondeur la nature de l'accord qui lie les deux distributeurs. Aux achats, par exemple, difficile d'imaginer que les marques de distributeurs et les produits frais qui étaient écartés du deal puissent le rester alors que les réseaux de magasins vont se rapprocher. La logistique sera évidemment elle aussi concernée. Ce que Serge Papin, le PDG de Système U, a reconnu indiquant récemment qu’il ne croyait pas "aux partenariats fondés uniquement sur les achats".

De fait, les experts sont unanimes ! C’est dans la massification des flux, des volumes de marques propres mais aussi des coûts marketing que se trouvent les principaux gains de ce type d'alliances. Bien mieux que les quelques dizaines de millions d’euros  que pouvaient espérer « gratter » les deux distributeurs grâce à leur alliance aux achats sur les grandes marques, ce sont des points de marge et de rentabilité supplémentaires en magasins qu’ils peuvent envisager grâce à cette nouvelle phase du partenariat.

Les réseaux suivront-ils ?

A condition, évidemment, que les réseaux suivent… Car il va falloir convaincre aussi bien les Associés U que les franchisés de Simply Market, d’Auchan voire d’Atac de l’intérêt de cette nouvelle phase qui pourrait leur faire perdre des prérogatives et pas mal… d’indépendance. Une difficulté qui n’a pas échappé aux deux alliés. L’accord sur les hypers prévoit pour les Associés qui seraient hostiles à cette bascule, soit la possibilité de passer sous enseigne Super U, soit celle de bénéficier d’une offre de rachat par Auchan… Avec le risque, non négligeable, que d’autres enseignes – notamment indépendantes comme Leclerc et Intermarché – ne proposent d’accueillir ces brebis égarées. Et que les groupes intégrés ne s’en mêlent en faisant monter les enchères.

Car les concurrents, déjà si prompts à réagir en septembre après l’annonce de l’alliance Système A, ne vont pas rester les bras croisés. Ils pourraient eux aussi renforcer leurs accords pour améliorer leurs synergies, accélérant par exemple l’hypothèse de voir Cora passer sous franchise Carrefour. La consolidation des enseignes alimentaires est en tout cas loin d’être terminée en France.   

Trois repères chiffrés sur l'alliance "Système A"

1/ Le parc d’hypermarchés de « Système A »

70 hypers U, n°6 Français des hypers
5729 m² de surface moyenne
4,4 Mrds de CA TTC avec essence
139 hypers Auchan, n°3 Français des hypers
9600 m² de surface moyenne par magasin
16,8 Mrds de CA TTC avec essence

(Sources : Enseignes et top 100 de LSA)

2/ Deux groupes et deux reseaux très complémentaires


(Source LSA, d'après distributeurs et Kantar)

3/ Classement des enseignes sur le Format des hypers

Source : LSA expert

NB : Ce classsement prend en compte tous les magasins de plus de 2500 m², ce qui explique que de nombreux Super U, Carrefour Market ou Intermarché Super soient considérés comme des hypers même s'ils ne portent pas l'enseigne ad hoc et ne déploient pas le concept...

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
Franchise explorer

Franchise explorer

L’expertise au service du secteur de la franchise

Toute l'actualité

Toute l'actualité des secteurs d'activité en franchise

X

Recevez chaque semaine l'actualité des réseaux de franchise de la grande distribution et de la restauration.

Ne plus voir ce message