Marchés

L'alourdissement des charges aura un impact direct sur la compétitivité selon la Ficime

|

La FICIME (Fédération des entreprises internationales de la mécanique et de l'électronique) fait part dans un communiqué de son inquiétude devant "l'augmentation des charges supportées par les entreprises ayant un impact direct sur la compétitivité des entreprises".

Assemblée Nationale
Assemblée Nationale© AN 2008

Elle dénonce la "pression fiscale" des mesures votées lors de la deuxième loi de finances réctificative votée à l'Assemblée nationale le 16 août dernier. "Il est demandé aux entreprises souhaitant déduire de leur bénéfice imposable des aides, qu'elles auraient consenties envers une société du groupe de prouver à l'Administration que ces opérations ne sont motivées que par des motifs commerciaux. Il est évident que cette preuve sera très difficile à apporter et sujet à controverse". Et de poursuivre : "en raison des incertitudes juridiques, une société mère pourrait décider de ne plus aider sa filiale par ce biais, ce qui menacerait potentiellement la pérennité de cette dernière". 

Des charges plus lourdes pour les PME

La Fédération souligne également l'augmentation du forfait social de 8 à 20% pour les sommes versées à compter du 1er août 2012, ce qui alourdit considérablement les charges, tout particulièrement, selon la Ficime pour les PME de moins de 50 salariés. En vigueur depuis le 1er janvier 2009, le forfait social concerne l'intéressement, la participation, l'abondement des employeurs aux plans d'épargne salariale.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message