Equipmag 2014

L’américain Target paie la note (salée) de la cyberattaque

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

RÉSULTAT Le distributeur verrait ses profits amputés de 440 M$ au 4e trimestre, dont une large part est imputable au coût découlant de la cyberattaque majeure de décembre, qui a abouti au vol de données personnelles et de cartes bancaires de dizaines de millions de clients. Et ce n'est qu'un début...

Le coût minimal de la cyberattaques est estimée à 1 Mrds$.
Le coût minimal de la cyberattaques est estimée à 1 Mrds$.© Target

Target ne connaît pas encore le coût total qu’il va devoir supporter, suite à la cyberattaque massive subie en décembre dernier, en pleine période d’achats de Noël, et révélée mi-janvier. Mais avait prévenu que cela risquait de grever les bénéfices à venir. Sur ce coup-là, il n’a pas commis d’erreurs… Selon les premiers chiffres, Target, devrait voir son bénéficie net réduit de près de moitié au T4,  à 520 millions de dollars, contre 961 millions un an auparavant. Selon les estimations des assureurs, le coût total de la cyberattaque subie par Target se chiffrerait au minimum aux alentours de 1 Mrds$. Les premiers effets commencent donc à se traduire dans les résultats financiers, le processus d'indemnisation des clients (remboursement des nouvelles cartes bancaires émises notamment) ayant à peine commencé...

Une "douloureuse" aussi au Canada

Pour mémoire, près de 70 millions de clients américains ont vu leurs données personnelles piratées dans les serveurs de Target, ou leurs données bancaires dérobées aux caisses des magasins, les américains ne disposant pas du « Chip and Pin » (saisie d’un code confidentiel) lors d’une transaction par carte.

La cyberattaque n’est pas le seul motif d’inquiétude pour Target, qui connaît une expansion douloureuse au Canada, où il a ouvert 124 magasins en un an. Les premiers résultats sont très décevants : hier mercredi, la firme au logo rouge a annoncé que ses établissements canadiens avaient subi une perte, sur la totalité de l’exercice, de 941 M$ avant intérêts et impôts, sur des ventes de 1,3 Mrds$. Target a fait état d'une marge brute annuelle de 14,9%.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA