L'Anglais qui va diriger Carrefour France

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

JAMES MCCANN, ancien de Mars, Sainsbury et surtout Tesco, vient d'être nommé patron de Carrefour France par Lars Olofsson. Un poste très exposé.

1992-1994 Après des études marketing, James McCann intègre Shell UK Ltd comme analyste, puis responsable régional 1994-1999 Il rejoint Mars Inc. et occupe plusieurs fonctions commerciales, puis devient directeur des ventes en Russie (1998) 1999-2002 Retour en Angleterre pour ses débuts dans la distribution comme directeur commercial de J. Sainsbury Plc, puis directeur des achats non alimentaires 2002-2003 Directeur exécutif de Tesco Plc 2003-2004 Directeur des opérations de Tesco Pologne 2004-2006 Directeur exécutif de Tesco Malaisie 2006 Directeur exécutif de Tesco Hongrie Février 2010 Directeur exécutif de Carrefour France

«James McCann ? Connais pas. » Dix minutes après l'annonce de la nomination du Britannique à la tête de Carrefour France et ses 41 milliards d'euros de chiffre d'affaires, cette réaction d'un dirigeant de Carrefour Market illustre la surprise suscitée par la décision de Lars Olofsson. Même en Angleterre, James McCann ne figure pas parmi les plus connus de la distribution, mais il a été cité à plusieurs reprises comme l'un des successeurs possibles du directeur général de Tesco, Terry Leahy. Ce dernier avait lui-même été nommé à la tête du distributeur à 41 ans, mettant au goût du jour la confiance dans un management quadragénaire.

En poste depuis 2002 chez le leader britannique, James McCann, 40 ans, a permis d'accélérer le développement de Tesco sur ses principaux marchés internationaux. En Pologne, puis en Malaisie et plus récemment en Hongrie, sa stratégie de réduction des coûts, couplée à un investissement dans les prix bas et la poursuite du développement du réseau de magasins, a permis de compenser la forte récession locale. En 2009, la part de marché de Tesco est même passée à 17 % dans ce pays.

« L'idée de débaucher un manager de l'une des enseignes les plus regardées en Europe a du sens, commente Richard Perks, analyste au cabinet Mintel, mais la France n'est pas le marché britannique et James McCann devra apprendre vite. » James McCann parle couramment français. Celui qui a aussi fait ses classes chez Mars et Sainsbury dispose d'autres solides atouts. Selon Greg Lawless, analyste auprès du courtier britannique Collins Stewart, le choix de MacCann est pertinent : « C'est quelqu'un de complet, de très concentré sur sa tâche. Il accomplit sa mission et c'est précisément ce dont Carrefour a besoin. »

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2121

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA