Marchés

L’Ania a reçu Guillaume Garot, ministre délégué à l’agroalimentaire

|
Jean rené Buisson

L’Ania a réuni ce matin plus de 160 chefs d'entreprises, en présence du Ministre délégué à l'Agroalimentaire, Guillaume Garot. Une réunion qui a donné l'occasion d'interpeller le nouveau gouvernement sur les très nombreuses problématiques rencontrées par les entreprises qui s’apprêtent à ouvrir leurs négociations commerciales avec les distributeurs. "Alors que les pouvoirs publics ont, jusqu'à présent, échoué à rééquilibrer les relations commerciales entre distributeurs et industriels, le secteur agroalimentaire dans son ensemble attend un signal fort du nouveau gouvernement qui s'est engagé pendant la campagne présidentielle à rechercher un meilleur équilibre, en mettant en place des politiques de filière qui permettent le respect de l'ensemble des acteurs de la fourche à la fourchette, explique-t-on à l'Ania. En effet, le dispositif de la LME (Loi de Modernisation de l?Economie) créé en 2008, est loin d'avoir joué son rôle de garde-fou et, comme le soulignait François Hollande dans sa lettre à l'ANIA « a clairement pris le parti de favoriser les distributeurs au détriment des PME-PMI ».

La grande distribution, très concentrée sur le marché français, continue d'agir impunément et de faire pression sur les 10 000 entreprises agroalimentaires françaises – et tout particulièrement sur les 97% PME - pour tirer les prix vers le bas, fait savoir cette organisation professionnelle.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l’essentiel de l’actualité des marchés, des distributeurs et des fournisseurs de produits alimentaires.

Ne plus voir ce message