L’Ania s’inquiète à son tour des effets de la pénurie d’essence

L’industrie alimentaire craint d’avoir à fermer des lignes de production si la circulation des marchandises est entravée. Et espère que la distribution n’infligera pas de pénalités de retard en cas de livraison reportée…

Partager
L’Ania s’inquiète à son tour des effets de la pénurie d’essence
Jean-Philippe Girard, président de l'Ania, demande un accès privilégié aux carburants

«Les produits agroalimentaires sont des produits de première nécessité pour le consommateur, ils doivent donc bénéficier d’une priorité d’accès au carburant, précise Jean-Philippe Girard, Président de l’ANIA. Si la pénurie d’essence persiste, certaines usines n’auront notamment plus d’autres choix que de fermer certaines lignes de production, faute de pouvoir acheminer leurs produits. Aujourd’hui, c’est la région du grand ouest, région agroalimentaire importante avec plus de 140 000 emplois, qui est la plus touchée”.

L’Association Nationale des Industries Agroalimentaires s’inquiète donc, comme les fédérations de commerce, de la situation de blocage des raffineries et dépôts de carburant qui dure maintenant depuis plusieurs jours. Les impacts sur les entreprises agroalimentaires - difficulté d’approvisionnement en carburant, salariés privés d’essence, livraisons stoppées - commenceraient à se faire sentir.

Risque de pénalités...

Mais l’Ania craint aussi des pénalités appliquées par la distribution en cas de retard de livraison. “Dans ce contexte de plus en plus tendu, les entreprises agroalimentaires mettent tout en oeuvre pour respecter leurs délais de livraison et poursuivre ainsi une continuité d’approvisionnement. Pour autant, elles ne maîtrisent pas tous les aléas. L’ANIA espère que ce cas de force majeure n’ajoutera pas une tension supplémentaire dans les relations commerciales déjà difficiles” , précise un communiqué. La crise sociale va pourtant avoir un coût - ne serait-ce que la hausse assez brutale des prix du carburant, mais aussi les pertes d’activité liées aux ruptures ou à une chute de fréquentation des magasins, qui vont évidemment s’inviter dans la délicate relation industrie-commerce. L’Ania espère évidemment un déblocage rapide de la situation “pour éviter un impact sur les achats”.

Sujets associés

NEWSLETTER Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS

Tous les événements

Les formations LSA CONSO

Toutes les formations

LES SERVICES DE LSA CONSO

Trouvez les entreprises de la conso qui recrutent des talents

B&M

Directeur de Magasin H/F - France entière

B&M - 10/10/2022 - Franchise - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par
LSA

Détectez vos opportunités d'affaires

75 - AP HP

Fourniture de salades 5ème gamme mono et multi-portions.

DATE DE REPONSE 04/01/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par
Marchés Online

Les réseaux de Franchises à suivre

RAPID COUTURE

RAPID COUTURE

Réparez, Ajustez, Transformez

+ 2600 franchises référencées

Tout voir
Proposé par
Toute la Franchise

ARTICLES LES PLUS LUS