Marchés

L'année de toutes les hausses... de prix

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Sur le marché des plats cuisinés, le millésime 2008-2009 restera comme celui des hausses des prix des matières premières. Une année noire, marquée pour l'essentiel par un recul important des volumes.

Les boîtes de conserve à +30%, le canard à + 25%, les lentilles et les haricots secs à + 18%... En cette fin d'année, toute discussion avec

Les plats cuisinés appertisés microondables + 3,4%, à 113 M €

un professionnel des plats cuisinés sur l'évolution récente de son marché commence presque invariablement par la longue énumération des augmentations tarifaires qui ont touché l'ensemble de la filière au cours de ces derniers mois. « C'est incontestablement l'un des faits marquants de l'année. Et l'une de nos priorités cette année a justement été de les répercuter le moins

Les plats cuisinés appertisés à base de pâtes - 2,1%, à 102,9 M €

possible dans les prix de vente », affirme Maïlys Fremond, directrice du développement commercial et marketing pour La Belle Chaurienne.

Des dégâts tout juste limités

Objectif semble-t-il atteint puisque, selon IRI, l'évolution des prix pour la période juin 2008-juin 2009 s'affiche à « seulement » 3,6%. Un

Le plus gros segment

Les plats cuisinés appertisés français, à 329,1 M € Source : IRI, CAM à fin juin 2009

chiffre à interpréter cependant avec précaution. La poussée des MDD a été telle (+ 6,7% en valeur), bien sûr au détriment des marques nationales (- 3% en valeur), qu'elle dissimule sans doute des dérapages beaucoup plus important du côté de ces dernières.

Une année bien difficile donc. Certains considèrent même que, dans ce contexte, une chute contenue des volumes à - 4% constitue presque une bonne nouvelle. D'autant plus que, à l'instar du marché des conserves de légumes, le premier semestre 2009 inciterait presque

705,9 M €

Le chiffre d’affaires,

  • - 0,5%en valeur
  • - 4,1%en volume

0,98%La part dans le CA total des PGC

17,8% Le poids en valeur des promotions

Source: IRI Données CAM à fin juin 2009 Évolution versus CAM à fin juin 2008

à l'optimisme. « Autant la fin 2008 a été marquée par des phénomènes de déstockage, autant le premier semestre 2009 laisse entrevoir un retournement de tendance avec des volumes certes toujours en recul, à - 1,2%, mais dans une proportion nettement moins grave », souligne-t-on chez William Saurin.

Le micro-ondable, un atout

À Castelnaudary, pour achever de regagner le terrain perdu, La Belle Chaurienne entend bien profiter de la relative bonne santé du segment des micro-ondables, seul à afficher une croissance en volume (CAM à fin juin 2009). « Sans rien changer à notre positionnement haut de gamme, nous allons tout simplement continuer à proposer de nouvelles recettes. Comme nous l'avons fait au début de l'été avec le Mijoté d'agneau et le Porc à l'étouffé. Ce marché et ce segment ont besoin de nouvelles recettes. Parallèlement, et toujours dans l'esprit de relancer les volumes, nous travaillons avec quelques enseignes à la mise en place d'opérations promotionnelles. Un activateur des ventes qui n'a peut-être pas été assez utilisé ces derniers mois... », souligne Maïlys Fremond.

D'autres considèrent simplement que les hausses de prix qui ont tant pénalisé le rayon sont maintenant digérées. Dans l'esprit du consommateur, surtout en ces temps de crise, certaines recettes de base devraient donc regagner du terrain. De fait, tant du côté des MDD que de certaines marques nationales, des recettes phares affichent toujours un rapport quantité/prix quasi imbattable.

LES TENDANCES

  • Innover. Le marché des plats cuisinés est un marché d’offre. Il faut proposer de nouvelles recettes pour stimuler la consommation.
  • Promouvoir. Le ressort promotionnel a été relativement peu utilisé ces derniers mois. Industriels et enseignes ont sans doute intérêt à accroître leur effort dans ce domaine.
  • Capitaliser sur le bon rapport prix/quantité de l’offre plats cuisinés.Le mijoté d’agneau de la Belle Chaurienne. Un produit micro-ondable qui allie tradition et modernité.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA