L'apéritif se fait créatif

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Au même titre que le snacking, l’apéritif s’impose comme un moment de consommation clé, gage de valorisation pour les industriels. Le point sur les performances de ce vaste univers et les tendances en termes d’innovation.

L’apéritif se fait créatif
L’apéritif se fait créatif©GETTY IMAGES

La rédaction vous conseille

    Au placard (ou presque) cacahouètes, saucissons secs et boissons anisées. Place au guacamole, aux blinis, au spritz et autres cocktails ! Moment convivial par excellence, l’apéritif s’est enrichi, au-delà de ses classiques, d’une offre plus large, mais aussi davantage créative. Avec, en toile de fond, le sacre du fameux apéritif dînatoire, qui fait office de véritable repas en lieu et place du déjeuner ou du dîner. « Et ce, dans un contexte où la désaffection toujours notable du circuit hors domicile favorise la fréquentation en GMS (+ 1,3 point, à 57,4 visites, en cumul annuel à mars 2015) et donc la consommation à la maison », souligne Cécile Barillon, responsable marketing et communication chez Nielsen France. Autant d’éléments de nature à conforter la stratégie des nombreux industriels qui cherchent à s’inviter sur ce segment, synonyme de nouveau « business ».

    Force de proposition

    « Que ce soit pour les secteurs des boissons, du traiteur ou encore du fromage, l’apéritif est pour les fabricants un vrai levier d’innovation et de valorisation de leurs marchés respectifs », confirme Nicolas Léger, responsable comptes clés chez Nielsen France. Le meilleur exemple étant la bière, qui se paie le luxe d’afficher à nouveau une belle croissance en volume (+ 3,4%) comme en valeur (+ 5,2%), selon Nielsen (CAM au 1er novembre 2015). Des résultats portés il est vrai cette année par l’effet météo, mais aussi et surtout par le travail exemplaire des marques, qui, à force d’innovation, ont réussi à s’imposer davantage encore à l’apéritif, mais pas seulement. C’est d’ailleurs la catégorie de ce vaste univers de l’apéritif, dont le périmètre reste d’ailleurs difficile à chiffrer précisément, qui affiche les meilleures performances, derrière toutefois les tartinables du rayon traiteur. Guacamole, houmous ou tzatziki rencontrent en effet un véritable succès, à + 11,5% en valeur et + 9% en volume. Et ce, sans faire trop d’ombre aux sacro-saintes chips (+ 3,8%) et autres produits emblématiques de l’apéritif, tuiles, extrudés… (+ 2%), qui, de leur côté, jouent à fond la carte de la sophistication. Pour des apéritifs toujours plus surprenants.

    Les quinquas, grands amateurs de ce moment

    Poids de chaque cible par segment d’âge, en %, au 1er semestre 2014

    • 4 : De 0 à 5 ans
    • 3 : De 6 à 10 ans
    • 4 : De 11 à 15 ans
    • 2 : De 16 à 20 ans
    • 4 : De 21 à 25 ans
    • 10 : De 26 à 34 ans
    • 19 : De 35 à 49 ans
    • 27 : De 50 à 64 ans
    • 26 : Plus de 65 ans
    Source : Kantar Worldpanel

    Plus de la moitié des apéritifs à domicile sont pris par les plus de 50 ans, à 53 %. Une nette différence avec leur représentation sur le total PGC (46 %).

    37 millions Le nombre d’apéritifs pris à domicile chaque semaine, soit environ 32 % des Français, à raison de 1,9 fois par semaine

    1 apéritif sur 4 se fait avec des invités

    18% Le taux d’apéritifs pris le dimanche midi 14 % le samedi soir 11 % le vendredi soir

    Chiffres au 1er semestre 2014, source : Kantar Worldpanel

    18% des paniers contiennent des produits apéritifs, soit en moyenne 2% du budget annuel PGC-FLS

    98% des ménages français achètent des produits apéritifs en épicerie

    61,5 €/an par ménage sont consacrés en moyenne à l’apéritif, avec 18,5 actes d’achat

    Des catégories dynamiques dans l'ensemble

    Saveurs d'ici

    Ancré dans les traditions des Français, l’apéritif donne une large place à des produits « bien de chez nous », mais dans des versions modernisées, revisitées et, petite cerise sur le gâteau, ludiques.

    Cocktail de Gascogne

    Pour retrouver des couleurs, le Floc de Gascogne a imaginé un tas de recettes tirées des cocktails classiques. Cela donne un moji-Floc, un Floc-fizz ou encore un spritz-Floc. Produit par une centaine de producteurs, cet apéritif régional contient deux tiers de jus de raisin frais et un tiers de jeune armagnac, tous deux issus d’une même propriété. « Lou Floc » signifie « bouquet de fleurs » en occitan.

    Tout est mini à l’apéro !

    Giraudet propose une gamme Mini Apéro. Créativité, convivialité et naturalité sont au cœur de ce apéritif dînatoire. Le Chef Michel Porfido revisite ici le format de la quenelle (7 g) avec des recettes d’inspiration méditerranéenne à base d’olives noires de Nyons, de tomates séchées au piment d’Espelette et de basilic à l’huile d’olive.

    Mousse flashy

    Pour voir la vie en rose ou plus simplement bien commencer la soirée, pourquoi pas cette jolie mousse de betteraves à l’échalote ? La recette sans colorant et sans arôme artificiel a été lancée le 1er décembre 2015. On la trouve pour le moment chez Monoprix et Carrefour. Elle complète la gamme déjà bien étoffée de légumes à tartiner signée Florette.

    Trempette

    Rians revisite un produit traditionnel et tente de démocratiser le fromage de chèvre avec sa gamme de fromage frais Rians à dipper. Les consommateurs pourront tremper leurs bâtonnets de légumes ou les gressins dans les pots saveur ciboulette & poivre blanc, échalote & persil, et nature au sel de Guérande.

     

    Le goût délicat du Lieu

    La Conserverie la Belle-Îloise propose une recette à tartiner aussi subtile que savoureuse. Le lieu, poisson au goût délicat s’accompagne ici de graines de moutarde et d’oignons fumés et rissolés qui soulignent son goût. Les baies du Sichuan apportent une note finale douce et piquante. Pour les petites comme pour les grandes occasions.

    Ça roule !

    St Môret se modernise. À côté de sa traditionnelle barquette de fromage frais, il s’invite à l’apéritif. Depuis le Printemps 2015, la marque de Savencia propose ainsi une gamme de billes de fromage fourrées, déclinée en trois saveurs : pesto, tomate et figue. Un produit frais innovant et original qui amusera tous les convives.

    Inspirations venues d'ailleurs

     

    Un voyage pour les papilles. L’apéritif est désormais une occasion supplémentaire de découvrir les cultures culinaires d’autres pays, des plus proches aux plus lointains, avec au menu des plats connus aux plus originaux.

    LE POUVOIR DES NOIX

    Expert des fruits à coque, Wonderful Premium Nuts cultive et produit les meilleures pistaches et amandes dans ses 31 500 hectares de vergers de pistaches et 19 000 hectares d’amandiers en Californie. Ces graines regorgent de nutriments. Une gamme qui s’est enrichie de nouvelles références cerneaux de noix, noix de cajou, mélanges de noix et fruits secs.

    CAP SUR LA MÉDITERRANÉE

    Très présent dans les pays méditerranéens, le fromage à griller a fait son arrivée en France récemment. Salakis a innové avec une tranche de fromage 100 % brebis : Grillis. Elle se chauffe au four, à la poêle ou au barbecue, et peut se consommer ensuite en petits dés pour l’apéritif. Un produit à partager toute l’année.

    L’APÉRO DES VÉNITIENS

    À Venise, impossible d’échapper au spritz, ce cocktail de couleur orangée fait d’Aperol, de vin effervescent – style prosecco – et d’eau à bulles. En France, il est à la mode depuis que RFD (Rothschild France Distribution) a lancé Aperol dans les bars, puis chez Monoprix et, enfin, dans tous les magasins.

    ¡ VIVA ESPAÑA !

    Avec sa nouvelle gamme Authencica, l’espagnol Espuna bouscule les codes de la charcuterie sèche. La marque lance une gamme 100 % poulet et une 100 % dinde. Sous forme de petites tranches à picorer, le saucisson sec à base de viande de poulet est aromatisé au curry, au citron ou encore aux fines herbes. L’offre à base de dinde se décline en chorizo, jambon et saucisson sec.

    FEU ÉCOSSAIS

    Ballantine’s, marque de whisky de Pernod, lance un nouveau blend. Ballantine’s Hard Fired doit son nom au brûlage des fûts. En effet, chaque fût sélectionné pour le vieillissement de ce whisky est brûlé deux fois de manière artisanale, libérant ainsi des notes vanillées, fumées et épicées, à ce blend du Speyside.

    SAVEURS ORIENTALES

    Avec Baba Ganoush, L’Atelier Blini met à l’honneur cette recette authentique de tradition libanaise. À l’origine , il s’agit d’une purée d’aubergines préalablement grillées et mélangée avec une crème de sésame (tahini) et relevée d’ail, de citron et d’huile d’olive, ingrédients de base de la cuisine orientale. L’Atelier Blini revisite cette recette pour en faire un apéritif onctueux.

     

    Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

    Toutes les actus de la consommation et de la distribution

    je m’inscris à la newsletter

    Article extrait
    du magazine N° 2394

    Couverture magasine

    Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

    X

    Eaux, sodas, jus, bières, vins, liqueurs et spiritueux : chaque semaine recevez les dernières infos et nouveautés du rayon Boissons.

    Ne plus voir ce message
     
    Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA