L’app japonaise de CtoC Mercari cartonne en bourse et vise les USA

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Grâce à une expérience client très aboutie, l'application mobile d'achat-vente entre particuliers, qui est l'une des rares licornes japonaises, vient de lever 1 milliard d'euros à l'occasion de son introduction à la bourse de Tokyo.

L’app japonaise de CtoC Mercari cartonne en bourse et vise les USA
L’app japonaise de CtoC Mercari cartonne en bourse et vise les USA© Mercari

Mercari, application mobile d’achat-vente entre particuliers et l’une des rares licornes japonaises, a réalisé hier une introduction particulièrement réussie sur le segment "Mothers Market" de la bourse de Tokyo. La start-up, lancée il y a cinq ans seulement par Shintaro Yamada, un ancien de Rakuten, a levé 131 milliards de yens (1 milliard d’euros) en ouvrant le tiers environ de son capital, en grande partie acquis par des investisseurs étrangers. Son action a gagné 70% dans la journée, portant sa valorisation à 6,4 milliards d’euros.

Sa particularité : une expérience client particulièrement fluide. La vente de produits d’occasion s’effectue de façon anonyme, de multiples solutions de paiement sont disponibles, et les produits sont expédiés via des réseaux de supérettes partenaires. Mercari se rémunère en ponctionnant une commission sur la vente auprès du vendeur. Téléchargée 71 millions de fois au Japon, l’app compte 10,5 millions d’utilisateurs actifs. Sur les neuf premiers mois de son exercice fiscal, la société a engrangé pour 251 milliards de yens (2 milliards d’euros) de transactions. Cette année, elle prévoit une croissance de 62%.

Mercari s’est également étendu à la vente de services entre particuliers (cours de langue, de cuisine...) mais compte surtout sur les Etats-Unis pour franchir un nouveau cap. Présent aux USA depuis 2014 (37 millions de téléchargements à ce jour) et au Royaume-Uni depuis 2017, le service va encore devoir batailler ferme pour s’imposer aux côtés de Craigslist, eBay ou Poshmark.

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA