L’Arbre magique de Vulli, écolo avant l’heure

|

On connaît surtout Vulli pour son iconique Sophie la Girafe. Pourtant, le fabricant a également ravi des générations d’enfants avec un autre jouet, L’Arbre magique.

Pub_1978_6.psd
Pub_1978_6.psd© photos : dr

Ce chêne-là ne risque pas de perdre ses feuilles à l’automne : elles sont en plastique ! Et ce n’est qu’une des nombreuses particularités de cet étonnant feuillu. Son feuillage abrite la famille des Klorofil et recèle une cuisine, un salon, une chambre et un curieux escalier toboggan. L’arbre dispose aussi d’un garage, d’un ascenseur à manivelle, d’une niche à chien et peut même se transformer en mobile-home grâce à la poignée installée sur sa cime. Complètement magique, cet arbre !

Pionnier des mini-univers

Lancé en 1975 par le fabricant français Vulli, également propriétaire de la célébrissime Sophie la Girafe, L’Arbre magique s’est écoulé à quelque 2 millions d’exemplaires depuis sa création. « Aujourd’hui, nous en vendons environ 30 000 par an », explique Lysiane Milloz, responsable de la communication de Vulli. Le jouet a certes connu quelques changements au cours de ces quatre décennies, mais sans jamais perdre ses caractéristiques originelles : modernisation des tapisseries, décors et fauteuils, relooking des figurines et des accessoires. « Le changement le plus flagrant a eu lieu en 2007 quand L’Arbre magique a été renommé L’Arbre des Klorofil pour mettre en avant les problématiques autour du développement durable avec des stickers “Protégeons notre planète”, des conseils pour économiser l’eau et l’énergie, des gommettes et un poster où les enfants pouvaient afficher leurs gestes écolos, comme “J’ai économisé l’eau en me brossant les dents” », détaille Lysiane Milloz. Un arbre magique et écologique !

Ce concept de jouet, l’un des premiers de la catégorie des « mini-univers », a également fait des rejetons : au fil des ans, Vulli a décliné sa famille Klorofil et son arbre en Jardin magnifique, Coccinelle Autobus, Phare merveilleux, Manoir du Hibou et Citrouille magique. « La première citrouille a été lancée en 1978. Et nous l’avons même déclinée en version Halloween en 2000. Sa production avait ensuite été arrêtée, mais nous l’avons redémarrée en 2011 », précise Lysiane Milloz.

Réédition originale en version « seventies »

La fabrication de L’Arbre magique, elle, n’a jamais été interrompue et est toujours made in France, dans l’usine du groupe à Rumilly (74). Pour les 40 ans du jouet, Vulli réédite cette année sa version originelle, avec décors et papiers peints totalement… seventies ! Une page Facebook lui est également dédiée, regroupant déjà plus de 2 200 fans, assortie d’un jeu concours : poster, avant fin janvier 2016, une vidéo montrant les enfants – et leurs parents – jouant avec L’Arbre magique. En jeu : des jouets de la gamme Klorofil, 50 arbres à replanter et des séjours (allant d’une nuit à une semaine ­complète) en famille dans une cabane dans les arbres ! Avec ou sans ascenseur à manivelle ? 

en dates

  • 1975 : sortie de L’Arbre magique.
  • 1978 : lancement de la Citrouille magique.
  • 2007 : l'Arbre magique devient L’Arbre des Klorofil.
  • 2011 : nouveau lancement de La Citrouille magique.

En chiffres

  • millions d’ «Arbre magique » vendus depuis 1975
  • 30 000 unités sont vendues chaque année
  • 27,8 M€ de chiffre d’affaires pour Vulli en 2014

Source : Vulli

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2373

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres