Marchés

L'aspartame déclaré sans risque pour la santé par l'Efsa

|

L'Autorité européenne de sécurité des aliments vient de rendre son rapport tant attendu sur l'aspartame, jugeant cette additif sans risque aux niveaux actuels autorisés.   

L'Efsa vient de rendre son rapport sur l'aspartame
L'Efsa vient de rendre son rapport sur l'aspartame

Attendu depuis plusieurs mois par les professionnels notamment des boissons, le rapport de l'Efsa blanchit donc l'aspartame. "L'aspartame et ses produits de dégradation sont sûrs pour la consommation humaine aux niveaux actuels d'exposition", déclare dans un communiqué l'autorité.

Pas de modification en vue de la DJA  

Cette dernière reconnait toutefois que la phénylalanine, un des composants de l'aspartame, constitue un risque pour les personnes souffrant de phénylcétonurie, une maladie héréditaire du métabolisme, peu courante et diagnostiquée dès la naissance en Europe. Avant de préciser "Mais pour la population générale, la dose journalière acceptable (DJA), actuelle de 40 mg par kg de poids corporel par jour, constitue une protection adéquate, qu'il n'y a pas lieu de revoir".    

"Dans ce débat plus idéologique que scientifique, les conclusions sans réserve rendues aujourd'hui par l'Efsa sur l'aspartame vont rassurer les Français qui se posaient des questions sur le sujet", souligne le Dr Hervé Nordmann, président du comité scientique d'ISA France (l'Association internationale pour les édulcorants)

Polèmique, l'aspartame a déjà été supprimé et remplacé par d'autres additifs par de nombreux industriels.    

Ces conclusions doivent désormais être évaluées par la Commission européenne, et par les Etats membres. S'ils souhaitaient réduire la DJA prescrite, "ils devraient le justifier au niveau scientifique", a relevé l'Efsa. 

 

 

 

.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter