L'Australien Coles Myer reprend les investissements

A peine démantelé, Coles Myer commence à dépenser sans compter. Le distributeur australien, qui vient d'annoncer sa scission en deux sociétés distinctes, multiplie les acquisitions pour augmenter la taille critique de Liquorland.

Sa filiale, qui est aussi la plus grande enseigne de magasins de vins et spiritueux d'Australie avec 449 points de vente, a racheté pour moins de 54 millions de dollars US le groupe Leda qui possède dix hôtels ainsi que 21 boutiques d'alcool dans l'Etat du Queenland.

Le 9 mai, les membres du conseil d'administration de la chaîne Liquor Group ont demandé à leurs actionnaires d'accepter l'OPA de Liquorland pour un montant de 28 millions de dollars. Ces acquisitions visent à renforcer la suprématie de Liquorland qui comprend quatre enseignes différentes (Liquorland, Vintage Cellars, Quaffers et Local Hero). Une stratégie saluée par les analystes.

Coles Myer n'est pas tiré d'affaire pour autant si l'on en croit les deux plus grosses agences internationales de notation financière. Le plus important employeur privé d'Australie, avec plus de 166 000 salariés et 2 080 magasins, « a eu la malchance de traverser une période de baisse des ventes de détail (due en partie à l'introduction d'une TVA) à un moment où ses filiales, Myer Grace Bros et Target, étaient vulnérables », juge pour sa part Moody's. De son côté, Standard & Poor's a refusé de monter les notes du distributeur australien qui stagnent à un modeste A-minus/A-2.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 0051

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Nos formations