Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement LSA.fr - édition Abonné

L’autorisation du projet commercial de Frey, Ode à la Mer à Montpellier, fait des vagues

Daniel Bicard |
|

Publié le 19/08/2015

La Commission nationale d’aménagement commercial a donné son feu vert, le 17 juillet 2015, pour le projet Ode à la Mer à Montpellier. A l’initiative du promoteur Frey, il devrait développer 50 000 m² de surfaces de vente de commerces, assorties de 21 000 m² d’activités tertiaires et 16 000 m² de loisirs sportifs et de restauration. Pour Frey, ce réaménagement commercial et urbain, participe avant tout de l’indispensable réhabilitation des entrées d’agglomérations dites "sauvages". Le promoteur soulignant que la majorité des surfaces commerciales installées sera issue de transferts d’enseignes déjà présentes sur la zone. Mais les opposants au projet – qui avaient déjà opéré un recours contre la décision favorable de la Commission Départementale d’Aménagement Commercial en février 2015 – voient dans l’ensemble Ode à la Mer une menace de plus pour les commerçants de centre-ville, dans une agglomération déjà bien équipée. Avec notamment le méga centre commercial Odysseum ouvert en septembre 2009.

La première phase de l’ensemble Ode à la Mer jouera la mixité d’équipement en associant 50 000 m² commerciaux, à 21 000 m² d’activités tertiaires et 16 000 m² de loisirs et restauration. Pour Frey, les conséquences sur le commerce local devraient être limitées, la majorité des surfaces mises en place étant issue de la réinstallation d’enseignes déjà présentes sur la zone. Ce que contestent les commerçants de centre-ville en pointant 70% de transferts effectifs. Pour 30% de créations menaçant les équilibres locaux.
La première phase de l’ensemble Ode à la Mer jouera la mixité d’équipement en associant 50 000 m² commerciaux, à 21 000 m² d’activités tertiaires et 16 000 m² de loisirs et restauration. Pour Frey, les conséquences sur le commerce local devraient être limitées, la majorité des surfaces mises en place étant issue de la réinstallation d’enseignes déjà présentes sur la zone. Ce que contestent les commerçants de centre-ville en pointant 70% de transferts effectifs. Pour 30% de créations menaçant les équilibres locaux.
Durant un été des plus calmes dans les actualités de l’ immobilier commercial une décision a pourtant marqué une étape décisive pour le promoteur Frey ! C’est l’autorisation de son projet Ode à la Mer, à Montpellier (Hérault), par la Commission Nationale d’Aménagement Commercial, le vendredi 17 juillet 2015 . Nous verrons que cet avis positif ne fait pas que des […]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu
Votre accès est temporairement suspendu, nous vous invitons à prendre contact avec le Service Clients à abo@infopro-digital.com
Vos codes d'accès sont erronés.
Veuillez saisir votre email et votre mot de passe.

En vous abonnant à LSA, vous accédez à :

  • Des analyses exclusives sur les tendances et les marchés de consommation
  • En avant-première, des nouveaux concepts de magasins et des innovations PGC
  • Le suivi des stratégies d’enseignes et de sites marchands, alimentaires et non alimentaires
  • Des idées et des bonnes pratiques en matière de Commerce connecté
  • Des chiffres clés et données exclusives : base de données marchés PGC (CA, évolutions...), base de données Magasins (par enseignes, par zones...), base de contacts Centrales d’achats
Votre abonnement à LSA vous donne accès à :

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez tous les quinze jours l’actualité des centres commerciaux et foncières, surfaces commerciales, artères commerçantes et centres-villes.

Ne plus voir ce message