L'Autorité de la concurrence contraint Adidas à laisser ses revendeurs libres de vendre en ligne

|

Adidas vient de s'engager auprès de l'Autorité de la concurrence à supprimer toute clause visant à empêcher ses revendeurs de proposer la marque sur les sites de vente en ligne. Ces engagements permettent de clôre l'enquête ouverte et au groupe d'échapper au risque d'une amende pour pratiques anticoncurrentielles.

Adidas Originals - Boutique en ligne Courir
Adidas Originals - Boutique en ligne Courir© Capture écran Courir.com

Le groupe Adidas vient de s'engager auprès de l'Autorité de la concurrence à supprimer les clauses d'interdiction pour ses revendeurs d'utiliser les sites de vente en ligne (Amazon, Priceminister...) pour écouler les articles de sport que fabrique la marque aux trois bandes. "Les revendeurs pourront donc désormais utiliser les places de marché sous réserve qu'elles respectent certains critères qualitatifs qui leur permettront d'être agréés par le fabricant", indique un communiqué de l'Autorité de la concurrence

Autorité vigilante

Une enquête avait été ouverte à l'encontre d'Adidas, qui est désormais close grâce à ces engagements (qui valent aussi pour l'Allemagne). Elle permet au groupe d'échapper au risque d'une amende pour pratiques anticoncurrentielles. "L'Autorité demeurera néanmoins vigilante afin de vérifier que les distributeurs agréés bénéficient d'un accès effectif aux places de marché en ligne", ajoute le communiqué. 
 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nos formations

X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message