L'Autorité de la concurrence en pleine activité

|

L'Autorité de la Concurrence, qui présentait son bilan 2008, a réalisé la deuxième performance des cinq dernières années en matière de sanctions de pratiques anticoncurrentielles, avec 631,3 milliards d'amendes, trois fois plus qu'il y a un an, et non loin de l'année record de 2005 à 754,4 milliards d'euros. La distribution, au stade du commerce de détail et de gros, n'arrive qu'en huitième position, concentrée sur la distribution de produits cosmétiques. Mais la nouvelle Autorité estime que les enquêtes pouvant déboucher sur des sanctions vont monter en puissance. "Les demandes de clémence qui permettent à une entreprise de dénoncer un cartel à laquelle elle participe en échange d'une immunité sont beaucoup plus nombreuses, ce qui nous permet actuellement de lancer des enquêtes dont nous ne pouvons pas parler, mais qui touchent de très grands secteurs". 41 sociétés, notamment certaines parmi les produits de grande consommation, se seraient ainsi dénoncées en dénonçant également les autres acteurs économiques.  L'Autorité de la concurrence a par ailleurs examiné 13 opérations de concentration dans la distribution, dont cinq en alimentaire. Tout rachat d'une entreprise de commerce supérieure à 15 millions d'euros (l'équivalent d'un supermarché) doit désormais être notifié, l'enquête portant sur la zone de chalandise selon la règle des 20 mn d'accès en moyenne et d'une part de marché inférieure à 30 % pour pouvoir être autorisée. Intermarché a ainsi dû notifier le rachat d'un de ses propres magasins à l'Autorité et l'opération a été autorisée.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter