L’e-commerçant MSR, ex-MonShowroom, annonce sa fermeture

|

Propriété de Monoprix depuis 2015, le site de prêt-à-porter MSR a annoncé l'arrêt de ses activités dans un mail adressé à ses clients le 20 août 2018, ainsi qu'une reprise partielle de ses activités par Sarenza.

Le site MSR sera fermé à partir du 1er septembre 2018.
Le site MSR sera fermé à partir du 1er septembre 2018.

Dans un email adressé à ses clients et daté du 20 août 2018, MSR, ex-MonShowroom et propriété de Monoprix (groupe Casino), annonce sa fermeture. "Pendant plus de 10 ans, MSR a construit avec vous une belle histoire. Vous nous avez suivi, liké, appelé, aimé […]. Aujourd’hui, une page se tourne et une nouvelle s’écrit. A partir du 1er septembre, nous allons cesser notre activité et se concentrer sur un nouveau projet, en collaboration avec Sarenza", peut-on lire dans ce courriel. Outre la fin du site, MSR annonce la reprise d’une partie de ses activités par l’e-commerçant spécialiste de la chaussure, racheté lui-même par le groupe Casino au printemps dernier. "Sarenza souhaite étendre son offre et vous proposer très prochainement le meilleur de la mode grâce à l’expertise MSR", poursuit le mail. 

Une migration partielle de l'offre

Créé en 2006 par Séverine Grégoire et Chloé Ramade, MonShowroom, qui devient MSR en 2017, avait entamé l’année passée un virage premium, incarné par une refonte de son site marchand et un nouveau logo. Forte de 280 marques, plus de 30 000 références, et de deux millions de visiteurs mensuels revendiqués, la plateforme n’a pas réussi le pari de ce repositionnement. "Nous devions faire des choix, nuance Marion Denonfoux, directrice de la communication Monoprix. L'entretien de trois sites différents e-commerce mode (Sarenza, MSR et Monoprix.fr, NDLR) était compliqué, alors que d'une part ils comptent une partie de clients en commun, et que d'autre part cela permet aux équipes réunies de partager désormais leur expertise". 

L’annonce de la fermeture résonne néanmoins comme un constat d’échec pour ce fleuron de l’e-commerce français, qui disparaît au profit de Sarenza, désormais priorité du groupe Casino. "Sarenza va combiner l'offre multimarques de MSR, son offre marketplace et l'offre mode Monoprix", poursuit Marion Denonfoux. Le site, qui compte plus de 650 marques et près de 40 000 références, n'intègrera cependant pas l'ensemble des marques proposées jusqu'alors sur MSR, toujours selon l'enseigne. "Il s'agit d'une migration partielle de l'offre MSR, et non d'un gros bouleversement", conclut la directrice de la communication de l'enseigne.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message