L'e-commerce chez Walmart bondit de 29%

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Les chiffres du quatrième trimestre de Walmart montrent une belle progression du distributeur dans l'e-commerce, et soulignent la pertinence de la stratégie déployée, afin d'accélérer dans le digital, qui a généré chez Walmart pas moins de 14 milliards de dollars en 2016.

Doug McMillon, Président et CEO de Walmart
Doug McMillon, Président et CEO de Walmart

La stratégie du numéro un mondial de la distribution sur le digital est-elle en train de payer ? A en juger par les derniers chiffres de l’entreprise portant sur le 4e trimestre publiés le 21 février, les efforts déployés par Walmart ont, a minima, mis le groupe sur la bonne voie. Trop tôt pour crier victoire diront certains, mais il n’empêche, l’enseigne fait état d’une forte hausse de ses ventes en ligne, de 29%, au cours du quatrième trimestre 2016 et jusqu’à 36% si l’on se réfère au volume d’affaires prenant en compte la partie marketplace. Sur ce point, Walmart a fait de gros efforts puisque le nombre d’articles vendus a quadruplé, grâce à l’impulsion donnée par le nouveau patron de Walmart.com, Marc Lore, pour atteindre 35 millions.

 Il faut dire que l’entreprise bénéficie d’une belle marge de progression puisque l’e-commerce n’atteint pour l’heure que 3% de ses ventes globales, une bagatelle a priori, mais cela représente tout de même un chiffre d’affaires annuel de 14 milliards de dollars. « Nous évoluons à toute vitesse pour devenir une entreprise digitale dans l’objectif de mieux servir nos clients, a déclaré Doug McMillon, président et CEO de Walmart (…) nous avons encore beaucoup de travail à fournir mais je suis satisfait des progrès réalisés ».

Acquisitions et déploiement de nouveaux services

L’an passé, Walmart a dépensé 3,3 milliards de dollars pour s’offrir le pure player Jet.com, puis a racheté un spécialiste de la vente de chaussures sur Internet, ShoeBuy.com pour 70 millions de dollars, et encore plus récemment, a procédé à l’acquisition du vendeur de vêtements d’extérieur Moosejaw.com, pour 51 millions de dollars. En outre, Walmart a continué à monter au capital du pure player JD.com, le numéro 2 du e-commerce en Chine. Selon Marc Lore, le groupe serait toujours à la recherche de pépites du Web à s’offrir, et pourrait donc encore faire parler de lui dans les prochains mois  sur ce sujet.

Amazon n’a qu’à bien se tenir, car Walmart est bel et bien entré dans la bataille du e-commerce. Outre ses acquisitions en 2016, Walmart a commencé à attaquer Amazon sur son terrain de jeu favori, la livraison, avec la mise en place au début du mois de février de la mise en place de la livraison gratuite à domicile pour tous ses clients, en deux jours et ce, sans frais d’adhésion, contrairement à Amazon qui propose la livraison gratuite en 24h à ses clients, sous réserve d’être abonné Prime et donc de s’affranchir d’une facture de 99 dollars chaque année. Marc Lore s’était félicité de l’initiative, et comme un message à l’adresse d’Amazon a prévenu : « C’est la première des nombreuses mesures que nous prendrons pour améliorer l’expérience client et accélérer la croissance ». Et avec un chiffre d’affaires annuel de 485,9 milliards de dollars (+0,8%) pour un bénéfice de 22,8 milliards (-5,6%), nul doute que le distributeur a les moyens de ses ambitions. 

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA