L'e-commerce, en croissance de 15,4% au T3, devrait passer les 90 milliards € de CA 2018

|

Tirées par l’augmentation du nombre d’acheteurs et des sites marchands, les ventes en ligne poursuivent leur progression selon la Fevad, qui prévoit un chiffre d’affaires de plus de 90 milliards d’euros pour l'année.

Le nombre de sites marchands actifs atteint un total de 194 000.
Le nombre de sites marchands actifs atteint un total de 194 000.© scanrail/123RF
T3 : les chiffres à retenir 
22,3 milliards d’euros de CA (+15,4%) 
370 millions de transactions (+24,5%)
11,8 transactions par acheteur (+20%)
• 37,7 millions d'acheteurs en ligne (+2,28%)

A quelques jours des opérations promotionnelles du mois de novembre (Black Friday, Cyber Monday, ventes privées) et à quelques semaines des fêtes de Noël, la Fevad a présenté aujourd’hui les résultats de son baromètre sur les ventes internet en France au 3ème trimestre 2018. Entre juillet et septembre, le chiffre d’affaires global de l'e-commerce progresse de 15,4% par rapport au 3ème trimestre 2017, pour un montant de 22,3 milliards d’euros (vs 19,3 milliards d’euros). "Cette croissance est renforcée par la bonne tenue des ventes de tourisme", précise la Fevad. Le volume des transactions dépasse 370 millions, soit 24,5% de plus que l’an dernier, "porté par des hausses plus importantes du nombre d’acheteurs et du nombre de sites marchands", ajoute-t-elle. Le nombre de sites marchands actifs enregistre une augmentation de 14%, soit 24 000 sites supplémentaires en un an, pour un total de 194 000. Les Français sont par ailleurs de plus en plus nombreux à acheter en ligne : ils sont 37,7 millions d'internautes à avoir déjà effectué un achat en ligne, soit 861 000 acheteurs de plus qu'il y a un an (source Médiamétrie).

Autre indicateur signe de la bonne santé du secteur, l’augmentation de 20% de la fréquence d’achat, avec 11,8 transactions en moyenne par acheteur sur les trois mois (soit 1 achat tous les 8 jours), pour un total de 707 euros (contre 721 euros au 2ème trimestre). Ces deux facteurs permettent de compenser, outre cette baisse du montant des achats par acheteur et par trimestre, la baisse du montant du panier. Déjà significative au deuxième trimestre, elle est particulièrement importante au cours du 3ème trimestre avec -7,3% sur un an. "En à peine 3 ans, le montant moyen d’une transaction a baissé de 10 euros, pour passer sous la barre des 60 euros", résume la Fédération du e-commerce et de la vente à distance.

Les ventes en ligne des enseignes-magasins en forte croissance

Côté marchands, qui tire particulièrement son épingle du jeu ? Les sites leaders (selon l’indice iCE 100 qui mesure les ventes d'une centaine d'entre eux, pour évaluer la progression de l'e-commerce à périmètre constant) affichent une croissance de 6,1% "et ce malgré un contexte de recul de consommation des ménages à nouveau en retrait au 3ème trimestre (-3,4% pour les produits hors alimentaire et automobile)", précise la Fevad. Les acteurs du retail traditionnel s’en sortent bien : ce sont les ventes internet des enseignes-magasins qui affichent les meilleures performances du secteur, avec +10,3% au 3ème trimestre. Quant aux ventes BtoB, elles enregistrent une belle progression avec +16% sur un an. Autre enseignement : la croissance du volume d’affaires réalisé sur les places de marché gagne en vigueur, affichant +20% au 3ème trimestre. "Ces ventes représentent désormais 31% du volume d’affaires global internet des sites qui hébergent ces places de marché, soit deux fois plus qu’il y a 5 ans", ajoute la Fevad. Par ailleurs, et comme au deuxième trimestre, les ventes sur smartphones et tablettes poursuivent leur développement avec une croissance de 20%. Les sites du panel iCM (indice du commerce mobile) réalisent 35% de leurs ventes sur terminaux mobiles contre seulement 10% en 2013.

Plus de 90 milliards d'euros sur 2018

Le quatrième trimestre va peser considérablement, comme chaque année, sur le bilan de l’année. La Fevad estime que les ventes de Noël et les opérations promotionnelles du mois de novembre pourraient représenter près de 19 milliards d’euros (20% des ventes annuelles sur internet) soit une progression de 13,8% par rapport à l’an dernier. En 2017, 16,5 milliards d’euros avaient été dépensés sur cette période. 

Cette année, le chiffre d’affaires sur les 4 jours reliant le Black Friday au Cyber Monday devrait atteindre 1,3 milliard d’euros en France (ventes de produits, estimation Fevad), alors que 89% des participants à ces opérations envisagent de profiter de ces temps forts pour acheter leurs cadeaux de Noël sur Internet. Le marché de l'e-commerce devrait ainsi atteindre 93 milliards d'euros sur l’ensemble de l’année 2018, contre 81,7 milliards d’euros en 2017.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message