L'électroménager à l'assaut du marché de la puériculture

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Par rachat, création de marque ou lancement, Philips, Seb et Terraillon affûtent leur stratégie dans un seul but : se faire une place de choix sur ce secteur prometteur.

>Les acteurs de l'électroménager opèrent un retour en force sur le marché de la puériculture, qu'ils partagent depuis plusieurs années avec les marques de jouets et de distributeurs. Trois fabricants - Philips, Terraillon et Seb - ont confirmé ces derniers mois leur volonté d'accélérer leur développement sur ce secteur prometteur. Avec une croissance estimée de 4 % par an et près de 775 000 naissances chaque année (source Insee, 2005), le marché de la petite enfance jouit d'un vrai potentiel. « Les jeunes parents, et surtout les mamans, qui travaillent désormais fréquemment, ont tendance à investir de plus en plus dans la sécurité et le bien-être de leurs enfants », confirme Dominique Routhier, directrice marketing stratégique soin de la personne du groupe Seb.

Créer une marque dédiée

 

Tous déterminés à passer la vitesse supérieure, les fabricants d'électroménager se distinguent toutefois dans leurs modes opératoires. Seb, qui bénéficie déjà d'un solide ancrage sur ce segment via Tefal Baby Care, veut faire croître ses parts de marché sur la puériculture grâce à une meilleure couverture des circuits de distribution. Alors que Tefal Baby Care est exclusivement présent dans les magasins spécialisés, le numéro un français a décidé de relancer la marque Moulinex auprès de la grande distribution. La gamme, composée des basiques de la puériculture (chauffe-biberon, stérilisateur, mixeur), a investi les rayons des hypermarchés depuis le début de l'année. « L'objectif, explique Dominique Routhier, est de jouer au maximum la carte de la double marque pour non seulement renforcer notre positionnement sur le marché de la puériculture, mais aussi contrer l'offensive des nouveaux entrants. » Parmi lesquels Terraillon.

Fort de son expérience sur les pèse-personnes et du succès remporté par son thermomètre frontal (80 000 unités vendues lors du lancement, en 2003), le fabricant français a décidé de creuser son sillon en créant une marque dédiée : Petit Terraillon. « L'occasion de rajeunir notre image et de l'ancrer sur le créneau de la famille et de la maman », précise Didier Cadeau, directeur général marchés.

Articulée autour de trois univers, la gamme se veut ludique, pratique et innovante à l'image du Préparateur culinaire Tout en un (voir photo). Convaincu de sa légitimité et de la pertinence de son offre, Didier Cadeau s'est fixé pour objectif de vendre 150 000 à 200 000 appareils d'ici à trois ans et d'enregistrer une croissance annuelle à deux chiffres.

Philips a choisi une voie plus rapide, celle du rachat. L'acquisition, en juin dernier, d'Avent, le spécialiste du biberon haut de gamme (6,5 % de part de marché), conforte indéniablement la position du fabricant néerlandais, déjà présent sur les chauffe-biberons ou encore les appareils de surveillance.

L'atout de la renommée

 

« Le rapprochement avec Avent va nous permettre de renforcer notre positionnement sur l'alimentaire et de proposer des solutions globales de qualité », confirme Pascale Dubouis, directrice marketing de Philips Appareils domestiques. Encore en phase d'intégration et d'analyse, Philips se donne quelques mois pour rendre totalement opérationnelle la toute nouvelle division « mother and care », anciennement baptisée baby care.

Bénéficiant d'un véritable renom - un atout indéniable pour gagner la confiance des jeunes parents -, ces trois marques représentent plus que jamais de redoutables concurrents pour les fabricants de jouets. À suivre !

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 1969

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA