L’électronique grand public continue son plongeon

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Avec des ventes en valeur en chute de près de 12% en France au premier trimestre selon GfK, les ventes de produits électroniques de loisir (télé, hi-fi, DVD, blu-ray...) n'en finissent plus de s'effondrer. Tendance similaire au niveau européen.

Téléviseur DesignLine de Philips

Toujours la Bérézina sur le marché français de l’électronique grand public. Au premier trimestre, selon le baromètre GfK Temax, les ventes de téléviseurs et autres appareils électroniques de loisir ont chuté de 11,9%. Et encore la France semble à peu "épargnée" par rapport à ses voisins. La chute est ainsi de 14,4% en Grande-Bretagne, de 15% en Italie, de 16,9% en Espagne et même de 19,3% en Allemagne pourtant habituel bon élève de ce classement. La croissance des années passées liée principalement à l’équipement en écrans plats n’est plus qu’un lointain souvenir et la guerre des prix qui fait rage pour écouler les stocks d’invendus plombe le marché en valeur.

Mais ce n’est pas le cas de tous les marchés de biens techniques. Ainsi la photo s’en sort plus que bien. Avec une croissance de 2,3% au premier trimestre en France, le marché bénéficie de l’appétit croissant des Français pour les modèles reflex et surtout hybrides. Même satisfecit dans les télécoms et dans une moindre mesure dans l’informatique puisque le premier grâce aux smartphones continue de croitre en ce début 2013 (+1,4% néanmoins très inférieur à la moyenne européenne qui est à +11,9%) quand le second limite la casse de la baisse des ventes de PC (merci les tablettes…) à -0,2%. Fortune diverse en revanche dans le blanc avec un petit électroménager stable (-0,1%) mais un gros électro toujours à la traine (-4,4%).


Au niveau européen, si on additionne l’ensemble de ces marchés la croissance a été "nulle" au premier trimestre 2013, soit un chiffre d’affaires proche de 50 milliards d’euros. La Grèce et l'Espagne demeurent en zone économique sinistrée (-9%) tandis que l'Autriche, la Belgique et l'Italie démarrent l’année avec des taux de croissance valeur parmi les plus élevés d’Europe occidentale.
D’un point de vue sectoriel au niveau européen, le petit électroménager progresse au premier trimestre (+4,1%). Les télécommunications (+11,9%) et l’informatique (+4%) profitent de l’appétence des consommateurs européens pour les solutions de mobilité. En revanche, l’électronique de loisirs (-15,2%) détient la plus forte décroissance en Europe, suivi par la photo (-4,2%) et le gros électroménager (-0,9%).
 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA