« L'enjeu de la certification bâtiments en exploitation est entre les mains des enseignes »

|

Le 9 décembre étaient remises à Paris les 8 premières certifications NF Bâtiments Tertiaires « en exploitation » associée à la démarche HQE, par l'organisme certificateur Certivéa.

LSA - Nous connaissons la certification Haute Qualité environnementale (HQE) appliquée aux bâtiments selon 14 critères cibles*. Qu'introduit la notion d'exploitation ?

Patrick Nossent - Les bureaux (depuis 2005), et les commerces depuis juin 2009 sont certifiables pour la qualité intrinsèque de leurs bâtiments selon des niveaux de performances prévisionnelles. On va un stade plus loin ici, en considérant l'utilisation faite du bâtiment, en s'attachant à sa « vraie vie ». L'objectif est de s'assurer des bonnes pratiques des occupants, de l'exploitant, des prestataires. De la prise en compte des préoccupations environnementales lors du processus d'exploitation de l'ouvrage.

LSA - Ces premières opérations certifiées concernent toutes des immeubles de bureaux. À quand les commerces ?

P. N. - Ce pourrait être d'ici à six mois. Nous avons déjà identifié 5 opérations potentielles. L'enjeu est particulièrement intéressant pour les bâtiments de commerce. Ce sont ceux qui mobilisent le plus d'utilisateurs, chaque boutique apportant son mobilier, ses denrées, ses normes d'éclairage, d'acoustique, de nettoyage, etc. Ainsi que ses clients. Si l'amont de la démarche appliqué au bâti a été l'affaire des promoteurs, le pari de la certification bâtiments tertiaires en exploitation - Démarche HQE - dépend des enseignes.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2117

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous