L’entreprise de la semaine : Diffuzia, l’outil web pour les petits commerçants

|

Fondée en 2013, Diffuzia vise les commerçants indépendants qui n’ont ni l’expertise ni le temps d’informer leurs clients sur leur produits et leurs services. La société, basée à Alençon (61) les aide également à veiller sur leur e-réputation.

Nul besoin d'être un geek ni un spécialiste du marketing pour maîtriser sa communication digitale.
Nul besoin d'être un geek ni un spécialiste du marketing pour maîtriser sa communication digitale.© Tyler Olson - Fotolia.com

Des promotions, une vente privée, un événement en magasin… Comment tenir ses clients informés de son actualité lorsque l’on est un petit commerçant ? Comment communiquer en ligne lorsque l’on dirige principalement un commerce physique ? Peut-on surveiller sa réputation en ligne lorsque l’on n’est pas un spécialiste du digital ? Ce sont les questions que se sont posées Xavier Milon et Jean-Jacques Varvenne avant le lancement de leur société, en 2013. Baptisée Diffuzia, celle-ci propose de mettre à disposition des commerçants une boîte à outils web pour leur permettre de communiquer avec leurs clients et leurs prospects. "Au cours de balades à travers la France, nous avons constaté des situations qui ne nous plaisaient pas en tant que consommateurs ou touristes : des centre-ville tristes, des magasins qui ont du mal à tenir sur la durée, des pas-de-porte vides… Bref, un commerce de proximité en souffrance", explique Xavier Milon, l'un des cofondateurs. Naît alors l’idée d'aider les commerçants et les municipalités à stimuler la fréquentation physique des magasins, fidéliser la clientèle et surtout la développer.

Une relation-clients permanente... et multi-supports

A l’heure du digital et de la montée en puissance du commerce en ligne, le commerçant traditionnel est confronté à de nouvelles problématiques. "C’est pourtant lui qui est le mieux à même de répondre aux interrogations légitimes des consommateurs quant à la qualité de ses produits et de ses services", poursuit Xavier Milon. C’est la relation entre un commerçant et ses clients qui est au centre de sa réflexion. "Elle est unique et essentielle, et l'enrichir apportera toujours des retombées positives pour les uns et pour les autres". Dans le viseur de la jeune société normande, le petit commerce de proximité. "Les commerçants indépendants ne savent pas forcément comment prendre les choses en main. Ils ont compris qu'être un bon professionnel ne suffit plus et qu'il faut s'adresser aux clients et aux prospects hors les murs", analyse cet ancien salarié d’un éditeur de logiciels.

La palette de solutions est ainsi essentiellement centrée sur la communication : "Nous mettons des outils qui facilitent la réalisation de communiqués et leur diffusion via de nombreux supports numériques", poursuit Xavier Milon. Emails, SMS, réseaux sociaux, fil RSS ou QR Code, tous les leviers de communication actuels sont être mobilisés afin d’améliorer la réputation du commerçant, d'enrichir le fichier clients, d'augmenter la participation à des événements (animations commerciales, séances de dédicaces…), ou encore de transformer ses clients en ambassadeurs. Le but : instaurer une relation permanente et suivie... tout en maîtrisant l’ensemble des supports où le nom du professionnel apparaît.

Redonner de la confiance aux commerçants indépendants

Une attention particulière est portée aux avis clients, données précieuses pour construire et asseoir la réputation d’une société. "Nous sollicitons les avis par courriel ou SMS et nous les publions sur les supports de nos clients, comme un site web ou un blog. Nos clients sont systématiquement prévenus lorsqu'un avis est déposé et ils ont la possibilité d'apporter une réponse. Nous agissons en tiers de confiance : qu'ils soient positifs ou négatifs, tous les avis sont publiés. Il n'y a pas de sélection. Au final, c'est beaucoup plus constructif pour le commerçant, ses clients et ses prospects", résume Xavier Milon.

A ce jour, plus de 60 entreprises, dont des librairies, des chocolatiers, des magasins de jouets, ou encore des fournituristes ont adopté Diffuzia, notamment grâce à un bon bouche-à-oreille. "Notre mission est de les rassurer et de leur redonner confiance. Nous mettons à leur disposition des outils qu'ils peuvent utiliser à volonté. Pas besoin d'être un geek ni un spécialiste du marketing", assène le cofondateur de Diffuzia. La prestation commence sur un tarif mensuel de base à 35 euros HT pour 500 abonnés. Les tarifs sont proportionnels à l'activité du magasin, sans droit d'entrée, ni engagement de durée. Un dispositif souple qui là encore cherche à instaurer de la confiance. 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nos formations

X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message