Marchés

L’entreprise Spanghero revient à… Spanghero

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Sans surprise, le tribunal de commerce de Carcassonne a retenu l'unique offre de reprise qu’il avait estimé recevable.

Laurent Spanghero, le fondateur revient aux commandes et s'engage à sauver 90 emplois
Laurent Spanghero, le fondateur revient aux commandes et s'engage à sauver 90 emplois

Après quelques années d’absence au sein de l'entreprise, Laurent Spanghero va reprendre les rènes du site, menacé de disparition après le scandale de la viande de cheval. L’offre des salariés, soutenue par Delpeyrat et Deveille, avait été jugée incomplète par le tribunal.

90 emplois sauvés, 140 sur le carreau

Laurent Spanghero, 74 ans, s'est engagé dans son offre de reprise à sauver 90 des 230 emplois de cette entreprise.  « Aujourd’hui la justice a montré qu’elle croit en un projet à l’échelle territoriale. Je suis très content.  Notre mission est de relever l’entreprise, de lui donner un nouveau souffle" a déclaré Laurent Spanghero, qui dit avoir une pensée amère pour les salariés qui ne reprendront pas le chemin de l'entrprise.

Il s'engage eà ne pas céder les actifs pendant 5 ans et à garder le personnel repris au moins pendant deux ans" et ajoute que la "prise de possession sera immédiate".

Dans ce projet de reprise figurent aussi deux associés, le promoteur immobilier Jacques Blanc et la société Investeam. Cette dernière complète :« Le projet que nous portons avec Laurent Spanghero, Jacques Blanc et les producteurs du Lauragais dispose de plus 5,5 millions d’euros de ressources, soit près de 3 fois le Besoin en Fonds de Roulement ».

Laurent Spanghero, célèbre dans la région car issu d'une famille illustre du rugby français, avait fondé la société à Castelnaudary dans l'Aude en 1970 avec son frère Claude avant de la céder en 2009 pour un euro symbolique à la coopérative basque Lur Berri.

L’entreprise était en redressement judiciaire depuis le 19 avril 2013.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA