Marchés

L'environnement et la santé déteignent sur les rayons

|

Dossier Moins de chimie et un peu plus de naturel : les lignes bougent, principalement dans le monde de la peinture.

Fertiligène

La rédaction vous conseille

Entre les contraintes réglementaires et les interrogations grandissantes sur les substances entrant dans la composition des produits, les peintures ont entamé leur mue. Surtout que, depuis le 1er janvier 2012, les produits de bricolage ou de décoration doivent porter une nouvelle signalétique précisant le niveau d'émission en composés organiques volatils (COV).

Les tendances

  • Depuis 2012, les produits de construction et de décoration doivent porter une étiquette précisant leur niveau d'émission en polluants volatils, classé de A+ à C.
  • 86% des Français souhaitent avoir un logement plus respectueux de l'environnement (étude FMB/Ifop octobre 2012).
  • Comme en alimentaire, La demande se tourne vers une offre de produits plus naturels, biologiques ou écologiques.

Cela explique d'ailleurs la recrudescence de peintures pour le moins différenciantes. À partir d'avril, Onip commercialisera Label Onip Clean'Air, une peinture qui assainit l'air « et réduit la pollution intérieure ». Incorporant une résine spécifique, cette gamme capte et détruit les formaldéhydes présents dans l'air qui sont ensuite transformés en vapeur d'eau. « Aujourd'hui, leur concentration moyenne est de 20 microgrammes par mètre cube d'air. L'objectif des prochains décrets est d'arriver à 10 microgrammes, un niveau que nous atteignons avec notre nouvelle gamme », souligne Pascal Hoareau, PDG d'Onip.

 

Réduction des polluants

Cette entreprise n'est pas la seule à chercher des alternatives et à créer des produits fonctionnels, puisque l'on trouve chez Duralex une peinture « écran » qui permet de se protéger des ondes électromagnétiques. Sachant que l'air intérieur est en général 5 à 10 fois plus pollué que l'air extérieur, la réduction à la source des polluants est en vogue. L'association Pure, qui se focalise sur les matières premières naturelles ou d'origine naturelle et l'absence de pétrochimie, agit dans cette direction pour les peintures et produits de revêtement en annonçant « travailler à des voies intermédiaires entre le conventionnel et le bio ». Le jardinage n'est pas en reste, avec une offre plus tournée vers le naturel. Bayer réalise aujourd'hui environ 11% de ses ventes avec des produits utilisables en agriculture biologique. Mais le segment souffre d'une double problématique, avec peu de nouveautés et une efficacité moindre que les produits de synthèse. Un reproche qui handicape (pour le moment) de meilleures perspectives.

Plus sain

Label Onip Clean’Air arrive en magasins avec une promesse inhabituelle pour une peinture : réduire la pollution intérieure en captant et détruisant les formaldéhydes grâce à une résine incorporée, pour un effet durant de sept à vingt ans.

Plus naturel

Fertiligène (produits de jardin) a créé Naturen, une gamme utilisable en agriculture biologique qui repose notamment sur une origine naturelle (extraits de plantes ou de bactéries, minéraux).

Plus écologique

La gamme de produits de bricolage Tesa Ecologo (ruban de masquage, adhésif, etc.), élargie fin 2012, répond à un cahier des charges centré sur l’absence de solvants et une fabrication principalement à base de matières recyclées, recyclables et/ou à base de matériaux issus de ressources naturelles et renouvelables.

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine toute l'actualité des marchés, des distributeurs et des fabricants Bricolage, Jardinage et Ameublement.

Ne plus voir ce message