L'Espace Saint-Christophe ressuscite le coeur de Tourcoing

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Cent millions d'euros de travaux ont permis au centre-ville de se rénover en profondeur avec la création d'un équipement commercial aux dimensions modestes, mais porté par l'innovation d'Auchan City.

L'Espace Saint-Christophe
L'Espace Saint-Christophe© SAMUEL DHOTE

«Enfin !» C'est ainsi qu'a débuté le discours de Michel-François Delannoy, maire PS de Tourcoing, pour l'inauguration de l'Espace Saint-Christophe, le 4 avril. Il aura en effet fallu attendre dix ans pour que ce centre commercial se concrétise à deux pas de la mairie, nécessitant de vraies prouesses de chantier. Pour la troisième ville de la métropole lilloise, l'Espace Saint-Christophe et, au-delà, la reconversion ambitieuse de son coeur urbain symbolisent une revanche. Face à Lille et Roubaix, elle a trop longtemps fait figure de grande discrète. C'est Roubaix qui, la décennie précédente, a bénéficié la première d'investissements publics colossaux pour rénover son centre, financés par Lille Métropole Communauté urbaine (LMCU). Altaréa, le même promoteur qu'à Tourcoing, y a d'ailleurs ouvert, en octobre 2002, le centre commercial Espace Grand Rue, supérieur en taille à l'Espace Saint-Christophe (20 000 m², dont un Géant Casino de 8 300 m², sept moyennes surfaces et 50 boutiques).

Difficile pari du centre-ville

Aujourd'hui, si le coeur de Roubaix a retrouvé ses couleurs avec l'implantation d'entreprises tertiaires et un dynamisme culturel, le bilan commercial est plus mitigé. Géant Casino y est à la peine et on ne se bouscule pas dans sa galerie marchande. « Une telle reconversion ne se fait pas en quelques années, mais le pari est en train d'être gagné », plaide René Vandierendonck, maire de Roubaix. Une montée en puissance difficile rappelant que la réussite des équipements commerciaux situés dans le centre de villes en reconversion nécessite non seulement plus de moyens financiers, mais aussi de patience et de courage, de la part des élus et des enseignes, que pour des projets similaires de périphérie.

À Tourcoing, les investissements publics pour la reconversion du centre s'élèvent à 70 M E, dont la moitié concerne directement l'Espace Saint-Christophe. Là encore ils ont été financés par LMCU. Sur 6,5 hectares d'emprise foncière, ils ont permis de moderniser avec réussite les espaces publics, d'enrichir l'offre de bureaux (programmes Altaïr et Alhena), de rénover les équipements culturels (Hospice d'Havré) et de développer les infrastructures sportives (complexe nautique Tourcoing les bains). Sans oublier la refonte de la voirie et du plan de circulation urbain. Illustrant cette métamorphose, l'Espace Saint-Christophe s'impose, avec ses grandes façades de verre, comme le coeur ressuscité de la cité. « Notre volonté, ici, n'est pas seulement de créer un équipement strictement marchand. Nous avons aussi l'ambition sociétale de participer à la création d'une nouvelle génération de centre-ville », assure Alain Taravella, président d'Altaréa.

 

Michel-François Delannoy, Maire de Tourcoing « L'enjeu est bien plus que commercial »

 

LSA - Pourquoi a-t-il fallu dix ans pour concrétiser le projet ?

Michel-François Delannoy - Le centre commercial s'implante en plein centre-ville, où se trouvaient une gare routière, un terminal de régulation des feux de circulation pour la moitié de la métropole lilloise, des parkings, des logements, des commerces et des équipements publics. Avoir la pleine maîtrise foncière sur cet espace de 6,5 hectares a nécessité de racheter les parcelles une à une et de relocaliser les équipements qui le nécessitaient. De plus, les travaux imposaient de prolonger les galeries du métro et de renforcer ses infrastructures sans interrompre le trafic. Nous avons surmonté ces difficultés, et je tiens à souligner qu'Altaréa et Auchan ont tenu leurs engagements d'origine.

 

LSA - Quelle est l'ambition du programme ?

M.-F. D. - Le pari est de revitaliser l'offre du commerce de centre-ville dont le chiffre d'affaires global, suite à la lente agonie de l'industrie textile, s'est complètement effondré pour atteindre l'activité d'une commune de 60 000 habitants alors que Tourcoing est la troisième ville de la métropole lilloise, avec 93 330 habitants. L'Espace Saint-Christophe est l'un des éléments de la reconversion du centre-ville engagée depuis la fin des années 90 et qui se poursuit avec la création de nouveaux équipements (piscine olympique, pôle d'excellence Design, rénovation du musée des beaux-arts...). Ce programme revêt une ambition plus large que la seule dimension commerciale, en créant de nouveaux espaces de partage et de rencontres pour mieux vivre ensemble. Le retour en centre-ville de cinq salles de cinéma contribue également à changer l'image et à renforcer l'attractivité de Tourcoing.

 

L'atout Auchan City

Parmi les contraintes, il convenait de dynamiser l'offre sans déstabiliser les 300 commerces existants. Et sans se faire trop d'illusion sur la puissance d'attraction que ne manqueront pas de conserver les mastodontes commerciaux de la métropole lilloise dont au moins trois - Auchan Roncq, Auchan V2 et Auchan Leers - figurent parmi les leaders nationaux. Autant de raisons expliquant la taille assez modeste de l'équipement tourquennois, avec 13 000 m² de surface de vente. On regrettera d'ailleurs l'absence de concepts forts dans la galerie marchande avec un nombre limité d'enseignes (une seule moyenne surface), toutes déjà connues, n'affichant que l'atout de la proximité.

La vraie innovation vient d'Auchan, avec sa toute dernière enseigne urbaine Auchan City , inaugurée par Gérard Mulliez, fondateur du groupe, himself. Sur une surface plutôt réduite de 4 000 m², elle impose la richesse de sa gamme alimentaire avec 20 000 références sur un total de 28 000. « C'est l'équivalent de l'offre d'un hypermarché de 10 000 m², voire plus. Le non-alimentaire répond aux besoins essentiels du quotidien en excluant la confection textile et les produits technologiques », assure David Guilluy, directeur d'Auchan City. Le frais occupe 50% de la surface de vente. Les fruits et légumes et les métiers de bouche sont particulièrement mis à l'honneur. Le magasin innove dans plusieurs registres. Il propose notamment un assortiment permanent de produits bio en vrac, des cours hebdomadaires de cuisine gratuits, et des recettes imprimées sur les tickets de pesée des fruits et légumes. Plus étonnant, il s'impose comme le premier point relais pour les bio-cabas hébergés dans un hyper. Enfin, la poissonnerie étend ses prestations jusque dans la galerie marchande avec la nouvelle enseigne de restauration O Sushi. Contrairement au Géant Casino de Roubaix très esseulé en terre Mulliez, gageons que la famille nordiste de grands commerçants mettra les moyens nécessaires pour animer cette surface qui, d'une certaine manière, symbolise ses ambitions à venir pour le centre-ville. « Nous nous donnons un an pour peaufiner le concept avant d'envisager de le dupliquer », assure David Guilluy. Le rendez-vous est pris.

Les chiffres :

  • 13 100 m² : La surface GLA.
  • 4 000 m² : La surface d'Auchan City.
  • 32 : Le nombre de boutiques de la galerie marchande, dont un C et A de 1 000 m².
  • 5 : Le nombre de salles de cinéma (635 places).
  • 62 M€ : L'investissement total, dont 35 M€ d'Altaréa.
  • 55 M€ : Le chiffre d'affaires prévisionnel en 2014.
  • 260 : Le nombre de créations d'emploi, dont 120 chez Auchan City.

Sources : Auchan, Altaréa

Le point fort de l'accessibilité :

Bien que situé dans l'hypercentre de Tourcoing, l'Espace Saint-Christophe est desservi par le bus, le tramway et le métro. Chacun y propose un arrêt direct, les accès en vélo sont facilités et les espaces piétonniers renforcés. Les automobilistes disposent de 760 places de parking dans le centre commercial, auxquelles s'ajoutent 1000 stationnements rénovés sur les voiries de proximité. De vrais atouts pour accueillir les 4 000 visiteurs attendus chaque jour.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2177

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA