L'Espagnol El Corte Inglés récupère lentement

|

Le leader de la distribution en Espagne a présenté début septembre des bénéfices en progression et des ventes qui, bien qu'en baisse, semblent marquer un début de reprise.

el corte ingles

Avec des ventes de son exercice 2013-2014 clos en février de moins 1,8% (à 14,2 MM€) contre une baisse de 7,7% l’an dernier, le leader espagnol des grands magasins va relativement moins mal. Son bénéfice, de 172,3 M€, enregistre aussi sa première croissance (5,6%) depuis six ans. El Corte Inglés fait en tout état de cause mieux que le marché du commerce de détail, en retrait de 3,9% sur la même période.

Les hypers en baisse de plus de 8%

En termes de ventes, les grands magasins et les hypermarchés Hipercor restent à la peine avec des baisses respectives de 1,2% et 8,1%. Si les premiers (8,4 millliards d'euros de chiffre d’affaires) obtiennent un bénéfice de 274 M€, les seconds ne dégagent que 7 M€ de bénéfices pour un chiffre d’affaires de 1,7 Mrd €. Engagé dans une vraie stratégie de guérilla pour maintenir ses parts de marché, le groupe obtient par contre de bons résultats dans son activité de mode avec Sfera (164 M€ de chiffre d’affaires et 22 M€ de bénéfices). Sfera et Viajes El Corte Inglés, les agences de voyage du groupe (qui sont sa deuxième enseigne maison en chiffre d’affaires, à 2,2 Mrds €), sont du reste les deux activités qu’El Corte Inglés veut internationaliser en priorité pour réduire sa dépendance envers le marché espagnol. Le tout dans le cadre d’une progressive cession de pouvoir du  président du groupe, Isidoro Alvarez, 79 ans, à son neveu, Dimas Gimeno (actuellement directeur général), quarante ans plus jeune. 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter