L'Europe étend la traçabilité à toutes les viandes à partir de 2015

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Le boeuf ne fera plus figure d'exception. La Commission européenne vient d'imposer la traçabilité pour les porcs, volailles et ovins et caprins à compter du 1er avril 2015. Contrairement à ce qui se fait pour la viande de boeuf, la mention du lieu de naissance des animaux a été écartée ; les pays d'élevage et d'abattage devront en revanche être stipulés au consommateur. Les modalités d'étiquetage ne sont, quant à elles, pas encore fixées.

Les animaux nés, élevés et abattus dans le même pays pourront prétendre à une mention nationale « d'origine ». Du fait des réticences des gros abatteurs européens, une exception est accordée à la viande de porc. Ceux soumis à de nombreux va-et-vient entre le lieu d'engraissement et d'abattage seront, eux, signalés comme « élevés dans divers pays ». Prochaine étape pour Bruxelles : la Commission doit présenter les options retenues pour l'étiquetage de l'origine de la viande dans les plats préparés, à la suite du scandale de viande de cheval.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2301

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA