L’ex associé de Casino au Brésil va-t-il investir dans Carrefour?

Selon Reuters, l’option du placement privé serait préférée à une entrée en bourse. Et parmi les candidats intéressés figurerait en tête de liste… Abilio Diniz !
Selon Reuters, l’option du placement privé serait préférée à une entrée en bourse. Et parmi les candidats intéressés figurerait en tête de liste… Abilio Diniz !© DR

Ce serait tellement cocasse que personne n’a envisagé cette hypothèse. A l’occasion de la présentation des résultats annuels, le 5 mars, Georges Plassat, PDG de Carrefour, a bien reconnu chercher un partenaire stratégique local pour l’aider à développer sa filiale brésilienne. « Aucune introduction en bourse n’est prévue en 2014. Mais on sera prêt pour 2015, a-t-il expliqué. Nous n’avons pas de besoins financiers au Brésil. Ce qui nous motive c’est d’être accompagné localement par un partenaire. » Charles Desmartis, directeur contrôle financier du groupe depuis 2011, a été nommé directeur général de la holding brésilienne en octobre dernier. Il est désormais aux avant-postes de ce projet. « La réorganisation du management au Brésil prépare à un ancrage local », a reconnu Georges Plassat.

Selon une information de Reuters, l’option du placement privé serait préférée à une entrée en bourse. Et parmi les candidats intéressés figurerait en tête de liste… Abilio Diniz ! Celui-là même qui a démissionné de la présidence de GPA, la filiale de Casino, leader au Brésil, en 2013. Celui-là même qui s’est violemment opposé à Jean-Charles Naouri après sa tentative de rapprochement avec Carrefour en 2011.

Riche de la vente de ses parts dans GPA, Abilio Diniz a investi dans le géant agroalimentaire BRF, dont il assume la présidence non exécutive, avec le soutien du fonds d’investissement Tarpon, lequel pourrait également être du projet Carrefour. Si le distributeur et Tarpon ont refusé de commenter, tandis que Diniz a démenti, il va être difficile de faire oublier cette hypothèse séduisante...

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter