L'ex-patron de Best Buy n'a pas déposé d'offre dans les délais impartis

|

Best Buy ne changera pas de mains. L'ancien patron et fondateur de l’enseigne électronique américaine, Richard Schulze, n'a pas déposé d'offre de rachat dans les délais qui lui avaient été impartis, a indiqué vendredi le distributeur, en difficultés.

best buy

"La société n'a pas reçu d’offre et continuera à se concentrer sur sa transformation, pour le bénéfice de tous ses actionnaires", écrit Best Buy dans un bref communiqué.

Richard Schulze, qui avait quitté Best Buy au printemps 2012 mais en détient encore 20%, avait annoncé l'été dernier sa volonté de racheter le reste moyennant 24 à 26 dollars par action, soit une valorisation de 8,16 à 8,84 milliards de dollars pour l'ensemble du groupe. Au départ réticent, Best Buy avait finalement consenti sous certaines conditions à lui ouvrir ses comptes fin août, afin de lui permettre de déposer le cas échéant une offre détaillant son financement. Ce qu’il n’a donc pas fait.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message