L’expansion des marketplaces convainc les Français

|

INFOGRAPHIE Les marketplaces sont en plein essor en France. Avec 85% de consommateurs satisfaits de ces plates-formes, la façon d’acheter, que ce soit en ligne ou en magasin, devrait fortement évoluer dans les années à venir. Dans le premier baromètre sur les places de marché, Mirakl, spécialiste de solutions logicielles de ces plates-formes, décrypte leur montée en puissance.

85% des acheteurs sont satisfaits des marketplaces
85% des acheteurs sont satisfaits des marketplaces

Marketplace. Voici un mot qui, bien souvent, ne veut rien dire pour le consommateur français lambda. Pourtant, sans le savoir, il utilise fréquemment ces espaces de mise en relation entre vendeurs et acheteurs via un opérateur sécurisé. Car le marché des marketplaces est en pleine croissance et de plus en plus de sites d'e-commerce en possèdent. La preuve, 70% de Français ont déjà réalisé des ventes ou des achats via ces plates-formes, et 85% d’entre eux en sont satisfaits.

L’importance des commentaires

Les principaux critères qui poussent les consommateurs à utiliser ces places de marché sont : la facilité d’utilisation (88%), la qualité du service (88%) et la sécurité de paiement (83%). C’est aussi, pour 85%, un plus large choix d’articles et la possibilité de comparer les prix (8%). Mais les avis et commentaires postés sur ces plates-formes par les internautes sont véritablement un moteur d’achat. Huit consommateurs sur dix se disent influencés par ces appréciations. En allant encore plus loin, quatre sur dix achètent uniquement si les avis sur le vendeur sont présents. Rassurants, sans doute, les commentaires peuvent être de véritables déclencheurs d’achat sur les marketplaces, où se cumulent parfois un nombre impressionnant de vendeurs. C’est le cas, par exemple, pour les places de marché de la Fnac, d'Amazon, de Cdiscount ou des Galeries Lafayette.

« 10 milliards d’euros en 2018 »

Plus de la moitié des sondés (6/10) affirment que les marketplaces ont véritablement changé leur façon d’acheter en général, pas uniquement sur le web. Un résultat peu surprenant quand on sait que, selon l'institut d’analyses économiques Xerfi, « ces places de marché B2C généreront, en effet, un volume d’affaires dépassant les 10 milliards d’euros à l’horizon 2018, pour représenter 13% des ventes électroniques de biens physiques ».

E.Leclerc et Carrefour absents

Pourtant, malgré l’annonce de cette forte montée en puissance, certains mastodontes du commerce français restent totalement absents des marketplaces. C’est le cas de Carrefour ou d'E.Leclerc. « Question de maturité », selon Adrien Nussenbaum, cofondateur de Mirakl, qui annonce tout de même que « cette situation devrait évoluer dans les années à venir ».

Découvrez les Marketplaces les plus plebiscitées en France

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message