L’Habitatscope pointe une baisse des dépenses liées à l’équipement de la maison

Les chiffres 2012 traduisent un repli des ventes de biens destinés à la maison. Peu nombreux sont les secteurs à y échapper, à l'exception de la literie, du petit et du gros électroménager.

ipea tableau

Réalisé par l’Ipea en partenariat avec Sofinco, l’Habitatscope 2012 indique que le marché de l’équipement de l’habitat a reculé de 2,7%, à 51 milliards d’euros. « Peu de secteurs peuvent se targuer d’avoir connu la croissance en 2012, si ce n’est le luminaire, la literie et le petit et gros électroménager » soulignent les auteurs de cette vaste étude, quatrième du nom.  Les domaines les plus en recul sont les télévisions et les jeux vidéo avec des baisses à deux chiffres. Parmi les enseignements à retenir figure la baisse de la part du meuble dans les dépenses liées à la maison, qui passe de 23,5% à 22,8% entre 2011 et 2012. Elle profite avant tout aux biens et services pour l’entretien de la maison (services domestiques et ménagers et biens d’équipement ménager non durables). Les perspectives 2013 et 2014 sont « plutôt moroses » selon l’Habitatscope, qui pointe les disparités d’équipement entre classes d’âge et souligne notamment le potentiel des ménages de plus de 60 ans en matière de meubles. Représentant 33,6% des ménages français, ils ont un poids deux fois moindre dans les volumes de meubles achetés … Alors que le panier moyen de ces ménages pour l’ameublement est de 35% supérieur à la moyenne nationale.

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine toute l'actualité des marchés, des distributeurs et des fabricants Bricolage, Jardinage et Ameublement.

Ne plus voir ce message