Marchés

L’heure de la rentrée des classes a déjà sonné pour les marques

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Après le très bon millésime 2014, marques et enseignes vont devoir réaliser d’aussi bonnes performances pour la prochaine rentrée scolaire. Elles jouent sur des gammes sans cesse renouvelées et sur d’importantes mises en avant. Le point sur les tendances phares.

Dès juillet 2014, la rentrée s’était plutôt bien annoncée. « Mieux valait être présent assez tôt dans les rayons. Comme la météo était très mauvaise, les gens en ont profité pour faire leurs courses », constate Gaël Charlaté, directrice marketing de la division papeterie de 3M France. Le pic des ventes s’est situé sur la deuxième quinzaine d’août, coïncidant avec le versement de l’allocation de rentrée scolaire. Et, au final, le chiffre d’affaires sur l’ensemble des segments a affiché, selon GfK, une hausse de 2,7%, soit 13 millions d’euros de gains. Outre la belle performance des supermarchés (à + 4,8% en valeur et + 3% en volume), un des enseignements majeurs de cette dernière cuvée est la poussée des marques nationales au détriment des MDD. Pour la rentrée 2015, elles entendent capitaliser sur cette confiance. Déjà en misant sur la qualité des produits et les nouveautés, mais pas seulement.

Occuper le terrain

« Le lancement de notre nouveau surligneur Neon a été un succès. Nous avons renforcé notre position de leader dans les feutres d’écriture et eu d’excellentes performances sur le coloriage. Mais notre force est aussi d’animer les points de vente à la rentrée et de soutenir, chaque année, ces théâtralisations par des campagnes en télévision et en digital », indique Marie-Pierre Mesgouez, directrice marketing de Stabilo France. La marque ne va pas déroger à la règle et prévoit un vaste dispositif autour de son nouveau slogan « Free your true colors » (vis tes rêves en couleurs). Et les autres marques nationales comptent bien aussi occuper le terrain. Comme Bic, qui est partenaire du Tour de France, et a imaginé des PLV en forme de bus scolaire. Uhu, de son côté, va orchestrer ses PLV et ses campagnes publicitaires autour du film Les Minions. Et Scotch va déployer un dispositif et plan média d’envergure aux couleurs du film Le Petit Prince, avec notamment des présentoirs surmontés d’un avion. On ne devrait pas s’ennuyer dans les magasins à la prochaine rentrée !

Les consommateurs se tournent vers les marques car, en période de crise économique, ils savent qu’elles garantissent des produits de qualité, durables et à un prix accessible.

Lorène Schantz, directrice marketing de Bic France

 

+ 2,7%

L’évolution du chiffre d’affaires des rayons écriturepapeterie en GSA, à 482 M € sur la période de rentrée des classes (de la première semaine de juillet à mi-septembre 2014)
 

Source : panel distributeurs GfK

 

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA