L'hypermarché à la française affronte une solide concurrence

Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

La République tchèque devient le vingtième pays de Carrefour dans sa conquête mondiale. Si le marché s'avère porteur, le terrain n'est pas vierge. Le Français devra rivaliser avec nombre de concurrents étrangers qui ont investi la place sous tous les formats.

Et de vingt ! Avec ce 336e magasin qu'il devait ouvrir mardi 10 novembre à Pilsen (90 kilomètres au sud-ouest de Prague), Carrefour signe à la fois son 20e marché et l'arrivée de l'hypermarché à la française en République tchèque. Implanté dans le nouveau centre commercial régional Kadran (un partenariat tripartite réalisé entre le promoteur Kadran, Catteau et Carrefour), le leader de l'hypermarché plante son drapeau sur un marché longtemps ignoré, pour ne pas dire délaissé, des distributeurs français.

Avec 42 000 m2, le centre commercial de Pilsen est le plus gros et le premier du genre dans la région. Il devrait compter 37 commerces parmi lesquels Obi, Giacomelli Sports et Datart (enseigne locale d'électrodomestique), 5 restaurants (Pizza Hut et McDonald's), un multiplexe, une station-service, un centre auto ainsi que 1 700 places de parking.

Carrefour devra affronter sur ce nouveau marché une concurrence étrangère qui a investi depuis longtemps tous les formats de la distribution moderne, de l'hypermarché jusqu'au discount (avec Penny, Plus, Rema ) en passant par les supermarchés (Delvita du groupe Delhaize, Julius Meinl, Billa ).

Il faut dire que le comportement du consommateur tchèque est en pleine mutation : en 1997, 40 % d'entre eux effectuaient leurs achats dans les hypermarchés, supermarchés ou discounts. Désormais, selon le CFCE, les hypermarchés détiendraient 21 % du commerce de détail, les supermarchés 37 %, les discounts 7 % et les petits magasins de détail 35 %.

Alors qu'il n'existait que deux hypermarchés en 1997 dans toute la République tchèque, Globus à Brno et Interspar à Ceske Budejovice, on en recense aujourd'hui une quinzaine avec l'ouverture de Carrefour. « Le premier hypermarché de Prague ne s'est ouvert qu'en décembre 1997 à Cerny Most. On en comptera cinq à la fin de l'année », fait notamment remarquer le poste d'expansion économique de Prague.

Plusieurs autres projets en perspective

Tesco vient d'ouvrir son premier hypermarché à Prague (10 000 m2) et lancera fin novembre une seconde unité à Brno. De son côté, Euronova, filiale d'Ahold, possède depuis peu un hypermarché Hypernova à Prague-Pruhonice et ouvrira très prochainement à Brno. Les groupe allemands sont présents en force : on compte 4 « hypermarchés discount » Kaufland de Lidl, 4 Globus et 2 Interspar. Sans oublier la puissante société tchèque à capitaux suisses, Interkontakt qui a ouvert en mars le premier hypermarché de sa chaîne Prior.

Autant dire que la compétition sera rude. Ce n'est donc pas un hasard si le conquérant français développe tous ses concepts dans cette première unité de 8 900 m2 de vente (Carrefour Optique, services automobiles, etc.). Fidèle à sa stratégie, Carrefour devrait ensuite multiplier les projets en République tchèque. Une seconde ouverture à Prague serait sur orbite et, de source bien informée, on évoque des projets à Usti Nad Labem, Brno et Ostrava
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 1606

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA