L'idée reçue : L'agroalimentaire pèse moins sur le plan économique que l'automobile ou l'aéronautique. FAUX

|

Dossier PREMIÈRE INDUSTRIE de France en termes de chiffre d'affaires, avec 160 Mrds € et 13 500 entreprises, comme en termes d'emplois, avec 500 000 salariés directs, l'agroalimentaire est également au premier rang des exportations, notamment grâce aux vins, aux spiritueux et aux fromages. MAIS le secteur est en crise et les exemples de défaillances se multiplient ces derniers mois.

L’usine Mars, basée à Saint-Denis-de-l’Hôtel (45), vient de fêter ses 40 ans. Elle produit des marques d’aliments pour chiens et chats – Pal, Pedigree, Sheba, Whiskas… – dont les ventes ne cessent de grimper en raison de l’augmentation du nombre d’animaux de compagnie.
L’usine Mars, basée à Saint-Denis-de-l’Hôtel (45), vient de fêter ses 40 ans. Elle produit des marques d’aliments pour chiens et chats – Pal, Pedigree, Sheba, Whiskas… – dont les ventes ne cessent de grimper en raison de l’augmentation du nombre d’animaux de compagnie.

C'est une évidence : dans l'inconscient collectif, l'industrie alimentaire n'est pas la plus importante dans l'économie française. Le poids de l'histoire, sans doute. Dans les mémoires, les mines, l'industrie textile, l'automobile, l'énergie, la métallurgie ont employé des millions de salariés, dans d'importantes sociétés, dont la plupart ont disparu.

L'industrie alimentaire, elle, a toujours été plus clairsemée, et les grandes entreprises françaises du secteur sont rares. Il y a bien Pernod-Ricard ou Danone, mais qui ne figurent pas dans le top 20 des grandes entreprises, où l'on trouve toutes les enseignes de distribution, Carrefour et Auchan, mais aussi les Total, Vivendi, Veolia, Bouygues ou autres géants mondiaux.

 

Un secteur attractif

 

Et pourtant, tout aussi épars que soit encore le secteur, il pèse tout de même 160 milliards d'euros de chiffre d'affaires, compte 13 500 entreprises et emploie près de 500 000 salariés directs. C'est bien plus que l'industrie automobile, qui ne réalise que 100 milliards d'euros de chiffre d'affaires pour 180 000 emplois directs (330 000 de plus avec les sous-traitants), ou l'aéronautique, qui génère 40 milliards d'euros de chiffre d'affaires annuel.

Certes, le secteur est en crise, comme on l'a vu en Bretagne avec les déconfitures de Doux, Tilly-Sabco ou Gad, qui ont souffert d'un manque de compétitivité vis-à-vis de l'Allemagne, ou encore des entreprises telles que Spanghero, fragilisées par l'affaire du « horsegate ».

Mais l'activité alimentaire attire aussi les plus grandes entreprises multinationales ou les coopératives. Le pouvoir d'achat en France reste élevé, la culture gastronomique - ou plutôt alimentaire - est bien présente, et tout cela conforte le climat des affaires.

Nestlé est ainsi le leader des ventes en alimentaire en France, devant des Unilever, Kraft, Mondelez ou Mars, sans oublier les Coca-Cola, Heineken ou Pernod-Ricard. On pourrait aussi y ajouter les très grandes coopératives, comme In Vivo, Sodiaal, Maïsadour, Terrena ou Agrial...

 

Une balance commerciale excédentaire

 

L'agroalimentaire français est aussi exportateur, pour un montant de l'ordre de 41 milliards d'euros, pour l'essentiel avec les vins et les alcools (cognac...), mais aussi les fromages et les produits bruts, comme les céréales. Grâce à quoi la balance commerciale est excédentaire de 10 milliards d'euros dans ce seul secteur, alors qu'elle est déficitaire de 70 milliards d'euros tous secteurs confondus. Et si le taux de marge de cette industrie a bel et bien fondu sous l'effet d'une concurrence exacerbée entre enseignes, mais aussi entre industries européennes, certaines usines tournent à un bon rythme quand les marchés sont porteurs. C'est le cas, par exemple, pour celle de Mars Petcare (aliments pour animaux) de Saint-Denis-de-l'Hôtel, dans le Loiret, qui n'a cessé de grandir en quarante ans d'existence, suivant la tendance du développement de la mode des animaux de compagnie.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2297

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Recevez chaque semaine l’essentiel de l’actualité des marchés, des distributeurs et des fournisseurs de produits alimentaires.

Ne plus voir ce message