L'immatériel aussi se vend bien sur Internet

|

Les ventes de contenus immatériels et de services (jeux, musique, informations...) ont représenté 2,3 milliards d'euros en Europe en 2006, dont 400 millions en France, selon Jupiter MMXI.

 
Sur ce total, 45 % des contenus immatériels commercialisés sur internet portent sur des services destinés aux professionnels. Les particuliers achètent des jeux en ligne (26 % du chiffre d?affaires), des informations pratiques (16 %) et des logiciels pour leurs ordinateurs tels des anti-virus et des outils anti-spams (13 %).
Si le marché des contenus immatériels vendus en ligne est encore très réduit comparé à celui des biens physiques (106 milliards d'euros en Europe en 2006 dont 11,9 milliards d'euros en France), il devrait être multiplié par trois en 2011, pour atteindre 6,8 milliards d'euros. Selon les prévisions, les particuliers continueront d'acheter des jeux et des logiciels en ligne. Mais ils devraient aussi augmenter leur pratique du téléchargement payant de musique et de films.
 
Le sujet ne manquera d'être débattu dans le cadre de la mission de réflexion sur la gratuité confiée à Denis Olivennes, le patron de la Fnac, par Nicolas Sarkozy.
Olivier Bitoun

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message