L'indépendance agricole et industrielle au cœur du projet d'Emmanuel Macron

Le président de la République Emmanuel Macron avait présenté son projet aux journalistes, le 17 mars 2022, lors d'une conférence de presse à Aubervilliers. Un projet qui vise à renforcer l'indépendance de la France, notamment sur les plans agricoles et industriels. 

Partager
L'indépendance agricole et industrielle au cœur du projet d'Emmanuel Macron
Emmanuel Macron a été réélu le 24 avril président de la République, avec plus de 58 % des voix.

Au vu du contexte international, la présentation de son projet pour la prochaine élection présidentielle n'était pas un exercice facile pour Emmanuel Macron, président de la République et candidat à sa réélection. "Le projet que je vous présente aujourd'hui est aussi ancré dans le moment qui est le nôtre, celui du retour du tragique dans l'histoire - formule que j'avais utilisé dès 2018 - où nos sociétés ont à vivre le retour des crises, de la guerre sur notre continent et des crises que nous ne prévoyons pas encore comme les attaques cyber", a ainsi rappelé le candidat, ajoutant que nous étions également face à de "grandes transformations à vivre et à accompagner" aussi bien en matière climatique que sur les plans démographiques, technologiques et démocratiques.

Indépendance

Pour faire face à ces grand enjeux, le projet d'Emmanuel Macron se veut à la fois protecteur mais aussi tourné vers l'avenir pour réussir à mieux maîtriser notre destin comme nation et comme individu, rappelant l'inquiétude actuelle face à l'inflation et la hausse des prix, notamment dans l'énergie. Son mot clé : l'indépendance. Une indépendance qui passe, contexte actuel oblige, par un réarmement militaire, premier point abordé dans la présentation du projet mais aussi par une "indépendance agricole, industrielle et créative".

Le président-candidat, qui a rendu hommage aux salariés des filières agricoles et agro-alimentaires qui ont nourri le pays durant la pandémie, annonce vouloir continuer les efforts pour transformer l'agriculture entrepris durant son premier mandat via, notamment les lois Egalim 1 et 2, et développer un plan pour aider au renouvellement des générations (formation, installation...) via une loi d'orientation et d'avenir agricole. Emmanuel Macron veut également intensifier le plan protéines, initiative française dès 2018 et aujourd'hui portée au niveau européen, et renforcer les investissements pour produire plus via une adaptation de la stratégie européenne "Farm to fork" en vu, compte-tenu du risque de crises alimentaires dues par la guerre en Ukraine, d’accroître la production agricole.

Suppression de la CVAE

En plus des baisses d’impôts déjà décidées (représentant 10 milliards d'euros), Emmanuel Macron veut améliorer l'indépendance productive et prévoit de supprimer la CVAE, ce qui représente 7 milliards d'euros d'économie et est un élément clé pour la compétitivité des entreprises, notamment dans le secteur industriel. En complément, il propose d'investir 30 milliards d'euros dans les secteurs d'avenir comme les semi-conducteurs, les "licornes", l'intelligence artificielle...

Sur le plan énergétique, le projet d'indépendance du candidat rejoint son programme sur la transition écologique. Taxe carbone européenne, planification des besoins... Emmanuel Macron propose également de changer la formation des prix au niveau européen, notamment concernant l'électricité, et de reprendre le contrôle capitalistique de certaines entreprises de ce secteur. Il souhaite aussi multiplier par 10 la puissance du parc solaire et ouvrir 50 parcs éoliens en mer d'ici 2050. Le tout avec un programme incitatif pour aider les Français à consommer moins via, notamment, des dispositifs d'aide pour rénover les logements et passer aux véhicules électriques.

Enfin, l'indépendance passe aussi par une indépendance culturelle et informationnelle avec, notamment, la volonté du candidat de bâtir un métavers européen.

Plein emploi et retraite

Pour permettre cette indépendance, Emmanuel Macron prévient qu'il faudra travailler plus avec deux leviers : le plein emploi et les retraites. Si le candidat veut investir davantage dans la formation pour former les quelque un million de personnes aux métiers d'avenir dont nous aurons besoin d'ici 10 ans, il entend transformer Pole Emploi en un nouveau dispositif baptisé France Travail mettant en commun toutes les compétences à l'échelle d'un territoire pour former et accompagner les personnes en recherche d'emploi. Outre une réforme du RSA qui s'accompagnerait d'une activité de 15 à 20h par semaine permettant de retrouver un emploi, il propose également, sur le modèle de l’impôt à la source, une "solidarité à la source" permettant aux bénéficiaires d'aides de les recevoir plus facilement.

Emmanuel Macron propose aussi de mieux accompagner les familles monoparentales et les travailleurs avec la hausse de la prime pouvoir d'achat de 1000 à 3000€, tout en baissant les charges des indépendants et les impôts via, notamment, la suppression de la redevance. Le candidat prévoit ainsi une baisse de 50 milliards d'euros par an des prélèvements jusqu'en 2027, bénéficiant pour moitié aux ménages et pour l'autre moitié aux entreprises grâce, notamment, à la suppression de la CVAE.

Du coté des retraites, comme annoncé, le candidat souhaite reculer l'age de départ à 65 ans, mais en prenant en compte les carrières longues, les invalidités et la réalité des métiers pour un "système juste et équitable". De longs débats à prévoir donc entre les partenaires sociaux...

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS

Tous les événements

Les formations LSA CONSO

Toutes les formations

LES SERVICES DE LSA CONSO

Trouvez les entreprises de la conso qui recrutent des talents

HAYS

Ingénieur commercial ENR H/F

HAYS - 07/02/2023 - CDI - Millau

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par
LSA

ARTICLES LES PLUS LUS