L'industrie agroalimentaire française doit retrouver la 1ère place mondiale

|

Retrouver la place de leader mondial en termes d'exportation : tel est le challenge de l’industrie agroalimentaire française, a déclaré dimanche le ministre de l'Alimentation Bruno Le Maire lors de l'inauguration du salon international de l'agroalimentaire (Sial) à Paris. Il a appelé la filière à élaborer "un label France reconnaissable au premier coup d'œil" par les consommateurs du monde entier. "L'industrie agroalimentaire française a longtemps été entre la première et la deuxième place. Aujourd'hui elle est au 4ème rang mondial", a expliqué le ministre, "il faut reconquérir la première place". Le ministre a regretté que le tissu industriel agroalimentaire français soit "trop fragile" avec 10 500 entreprises, dont 8 sur 10 n'ont jamais exporté, et que "la France manque de leaders de taille mondiale". Parmi les 50 plus grosses entreprises dans ce secteur, seulement trois sont françaises : Danone, Pernod-Ricard et Lactalis. Le ministre a précisé qu'il lancerait prochainement, avec le ministre de l'Industrie Christian Estrosi, le Comité stratégique pour les industries agroalimentaires qui visera à construire une unité agro-industrielle en France : "un label France", derrière lequel toutes les entreprises pourraient s'abriter pour exporter.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l’essentiel de l’actualité des marchés, des distributeurs et des fournisseurs de produits alimentaires.

Ne plus voir ce message