L'industrie dénonce le blocage des distributeurs sur le prix du lait

Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

La fédération des industries laitières (FNIL) a dénoncé la position "oligarchique" de la grande distribution en France qui bloque toute négociation sur le prix du lait.

lait
lait© SONIA CHATELAIN / FOTOLIA

"Il n'y a aucune possibilité de discuter avec la distribution française alors que le prix à la hausse dans le monde devrait pouvoir compenser l’augmentation des charges subie par les producteurs", a constaté le président de la FNIL, Olivier Picot. "Il faut absolument décartéliser la distribution en France, on ne peut continuer avec un oligopole pareil", juge Olivier Picot qui dénonce la toute-puissance de gros opérateurs.

Compenser la hausse des charges

Les producteurs de lait, dont 10.000 environ sur 70.000 vont très mal selon lui, réclament une hausse des prix de la matière première de deux centimes par litre pour compenser celle des charges. Tandis que du côté de l'industrie, "au moins 1.000 emplois sont en cours de destruction" ou menacés de l'être, et que des marchés échappent aux Français faute d'investissements suffisants. "Il ne peut y avoir de prix du lait fixé hors prix du marché sauf dans une économie fermée", martèle la Fnil. Pour Olivier Picot, la table-ronde tripartite organisée lundi par le ministère de l'Agriculture entre producteurs, industriels et distributeurs n'apportera rien.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA