L’inquiétante série de cyberattaques dans le commerce

Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Chaque mois ou presque, les cyberpirates font de nouvelles victimes dans le ­commerce. Le détonateur fut, en janvier, le piratage massif de données personnelles et bancaires de plusieurs millions de clients de l’enseigne américaine Target, numéro 3 de l’alimentaire. Depuis, c’est l’hécatombe : Neiman Marcus (chiffres inconnus), Sally Beauty (280 000 cartes bancaires clients piratées), Michaels Stores (3 millions de cartes bancaires affectées), Albertsons et SuperValu cet été (chiffres inconnus)…

L’e-commerce n’échappe pas au désastre. En mai, eBay conseillait à tous ses clients de changer leur mot de passe suite à une cyber-attaque qui aurait compromis une base de données. En Europe, où l’obligation de communiquer sur le sujet ne concerne que les FAI, comme Orange, seul le site e-commerce de Tesco a indiqué avoir été victime (2 000 comptes clients). Résultat, la cyber-sécurité devrait devenir l’une des priorités des enseignes. D’autant que l’UE pourrait contraindre toute entreprise détenant des données personnelles à avertir ses clients du piratage de celles-ci…

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Article extrait
du magazine N° 2332

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Recevez chaque semaine l’actualité des équipements et technologies pour le magasin et de la supply chain des distributeurs.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA