L’inquiétante série de cyberattaques dans le commerce

|

Chaque mois ou presque, les cyberpirates font de nouvelles victimes dans le ­commerce. Le détonateur fut, en janvier, le piratage massif de données personnelles et bancaires de plusieurs millions de clients de l’enseigne américaine Target, numéro 3 de l’alimentaire. Depuis, c’est l’hécatombe : Neiman Marcus (chiffres inconnus), Sally Beauty (280 000 cartes bancaires clients piratées), Michaels Stores (3 millions de cartes bancaires affectées), Albertsons et SuperValu cet été (chiffres inconnus)…

L’e-commerce n’échappe pas au désastre. En mai, eBay conseillait à tous ses clients de changer leur mot de passe suite à une cyber-attaque qui aurait compromis une base de données. En Europe, où l’obligation de communiquer sur le sujet ne concerne que les FAI, comme Orange, seul le site e-commerce de Tesco a indiqué avoir été victime (2 000 comptes clients). Résultat, la cyber-sécurité devrait devenir l’une des priorités des enseignes. D’autant que l’UE pourrait contraindre toute entreprise détenant des données personnelles à avertir ses clients du piratage de celles-ci…

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Article extrait
du magazine N° 2332

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Recevez chaque semaine l’actualité des équipements et technologies pour le magasin et de la supply chain des distributeurs.

Ne plus voir ce message