L'instinct d'innovation

|

La conserve, c'est pratique et pas cher... Mais c'est triste. C'est cette perception de l'offre que tentent de gommer les industriels pour dynamiser le rayon.

Avec une réduction des volumes de 1,2% qui fait suite au recul de 1,3% enregistré l'an dernier, on ne peut pas dire que le rayon des

LES TENDANCES

Le rajeunissement des packagings. Le rayon manque de couleurs et de dynamisme. Les MDD progressent toujours, mais moins rapidement. Les innovations 2008-2009 (nouveaux modes de consommation, cuisson vapeur...) semblent avoir été plutôt bien accueillies. De nouvelles recettes pour le plaisir, et de nouveaux modes de cuisson pour le respect de l'intégrité gustative et nutritive des légumes.

conserves de légumes s'inscrive dans une tendance très positive. Ceux qui espéraient que les augmentations de prix enregistrées du côté du frais fin 2008 auraient pour conséquence de booster les ventes de conserves auront été déçus. Le malheur des uns n'a pas vraiment profité aux autres. Si le rayon surgelés peut apparaître comme une alternative au frais, ce n'est apparemment pas le cas de la conserve.

Au coeur des habitudes de consommation

1,1 Mrd €

Le chiffre d’affaires,

  • + 3,9%en valeur
  • - 1,2%en volume

1,54% La part dans le CA total des PGC

13,3% Le poids en valeur des promotions (12%en 2008)

Source: IRI Données CAM à fin juin 2009 Évolution versus CAM à fin juin 2008

Le bilan de l'année est toutefois loin d'être catastrophique. Surtout si l'on se concentre sur les résultats du premier semestre 2009 qui, eux, pointent une croissance des volumes de 1,2%. Un rebond qui pourrait être dû à une reconstitution des stocks dans les ménages, après un second semestre 2008 au cours duquel ils ont été largement entamés.

Plus fondamentalement, Agnès Dion, directrice commerciale et marketing chez Bonduelle, considère ce rebond, au-delà de ses oscillations conjoncturelles, comme une preuve supplémentaire de la solidité de ce marché, qui reste au coeur des habitudes de consommation des Français : « Certes, les croissances à deux chiffres sont très probablement hors de portée. Mais, ces derniers mois surtout, les industriels ont fait la preuve de leur capacité d'innovation sur ce marché pourtant parmi les plus matures. » Et de citer en exemple les

Les plus gros segments Les haricots verts, à 221,6 M € Les légumes d’accompagnement, à 176,5 M € Source : IRI, CAM à fin juin 2009

initiatives récentes de son groupe, parmi lesquelles la nouvelle gamme Bonduelle Vapeur, mais aussi les composés sucré-salé de Cassegrain : Compotée de pommes en quartier avec oignons et cannelle, Marrons aux girolles cuisinés à la forestière...

Du pratique et pas cher au gustatif et convivial

Des initiatives effectivement capables de dynamiser un rayon encore trop souvent pénalisé par le côté vieillot de son offre, son aspect peu

Les petits pois + 4,3%, à 61,9 M €
Le maïs doux + 3,7%, à 67,9 M €

créatif, et les doutes qu'il génère dans l'esprit des consommateurs concernant le respect de l'intégrité nutritionnelle des aliments. « Le rajeunissement du rayon est en cours », confirme Audrey Bouvet, directrice de marque chez D'Aucy. La conserve, c'est pratique et pas cher ; cela peut aussi être ou devenir un plaisir gustatif et convivial. Les pistes ne manquent pas pour dynamiser ce marché, y compris dans ses catégories jusque-là les plus traditionnelles. Nous devons développer de nouveaux modes de consommation. C'est ce que nous essayons de faire avec les tartinables. C'est un marché qui bouge beaucoup plus qu'il n'en a l'air... »

Même analyse chez Géant vert, qui, après le lancement à l'automne 2008 de la gamme Les Minis (pointes d'asperges blanches et vertes, coeurs d'artichaut et de palmier, petits poivrons et fonds d'artichaut), continuera à concentrer ses efforts sur les catégories à forte valeur ajoutée... et faible taux de pénétration.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° HSPGC2009

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous