L'intersyndicale du Printemps demande une enquête sur les "montages financiers" liés au rachat

|

Les syndicats CGT, CFDT, UGICT-CGT et SAPP du Printemps demandent officiellement au procureur de la République de diligenter une enquête sur des "montages financiers opaques" ayant marqué, selon eux, la vente du groupe à des investisseurs qataris.

magasin Printemps

"Nous avons saisi le procureur de la République parce que nous avons découvert que les multiples montages financiers de la vente prévoient un commissionnement exorbitant et des intermédiaires qui touchent des sommes tout aussi exorbitantes", affirme ainsi Bernard Demarcq, porte-parole de l'intersyndicale, confirmant ainsi une information de Mediapart.

16 magasins et 3.400 salariés

Pour mémoire, le rachat du Printemps par des investisseurs venus du Qatar a été annoncé en mars dernier, et devrait être officialisé d’ici l’été. Le Printemps compte près de 3.400 salariés et 16 magasins en France, dont son vaisseau amiral Printemps-Haussmann à Paris, qui compte pour près de la moitié des ventes à lui seul.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres