L'obsession anti-Amazon de Donald Trump fait chuter le groupe en Bourse

|

Amazon est trop puissant au goût de Donald Trump, qui réfléchirait selon le site Axios à utiliser les lois antitrust pour limiter le développement de la compagnie. Sa valorisation boursière a perdu jusqu'à 50 milliards de dollars le 28 mars.

L'obsession anti-Amazon de Donald Trump fait chuter le groupe en Bourse.
L'obsession anti-Amazon de Donald Trump fait chuter le groupe en Bourse.© americanspirit/123RF

La cible numéro un de Donald Trump n'est pas Facebook mais Amazon. Le président américain est "complètement obsédé" par l'entreprise, qu'il trouve trop puissante, affirme le site américain spécialiste de l'actualité politique Axios, citant cinq sources pour appuyer ses dires. Il reproche notamment au patron d'Amazon, Jeff Bezos, d'être propriétaire du Washington Post sur lequel il a mis la main en 2013.

Donald Trump aurait mentionné à voix haute la possibilité d'utiliser les lois antitrust (qui visent à lutter contre les cartels et les monopoles) ou sur la concurrence pour entraver le développement de la multinationale. L'objectif : éviter que les petits détaillants ne ferment boutique à cause d'Amazon, déjà accusé par le président dans un tweet datant d'août 2017 de détruire de nombreux emplois.

Les actions du groupe ont perdu le 28 mars jusqu'à 7,4% de leur valeur, soit 50 milliards de dollars à la suite de la publication de cet article. Une porte-parole de la maison a indiqué dans la journée qu'aucune action politique n'était à l'heure actuelle prévue pour contrer Amazon, faisant remonter un peu le cours. A la clôture de la séance, les actions de l'entreprise étaient en baisse de 4,6%.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message