Marchés

L'opération de rachat de l'allemand Karstadt est relancée

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Les créanciers du groupe allemand de grands magasins Karstadt en faillite renoncent à 97% de leurs créances envers la société, ouvrant la voie à une cession dans les semaines à venir. L'assemblée des créanciers de Karstadt, anciennement filiale du groupe de distribution Arcandor, a voté un plan de restructuration prévoyant que seulement 3% des quelque 3 milliards d'euros de créances de la société seront honorée, a indiqué un porte-parole de l'administrateur judiciaire en charge du dossier. L'adoption de ce plan va permettre de poursuivre la recherche d'un acquéreur pour les 120 magasins Karstadt restant, après la fermeture de 13 sites. L'administrateur judiciaire avait indiqué vouloir boucler l'opération d'ici la fin du mois. Un certain nombre d'investisseurs sont intéressés, dont l'identité n'est pas connue, et les offres définitives doivent être déposées d'ici le 23 avril. Arcandor, propriétaire de Karstadt et du groupe de vente par correspondance Quelle, avait été contraint l'an dernier de mettre la clé sous la porte. Quelle a dû fermer boutique à l'automne faute de repreneur. Karstadt emploie quelque 26.000 personnes et l'administrateur judiciaire veut vendre le groupe en un seul morceau. Le seul repreneur potentiel qui se soit fait connaître pour le moment, la filiale de Metro Kaufhof, s'est dit prêt à racheter seulement une partie des magasins.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA