L'ordinateur portable grand public s'affirme

L'idée qu'un ordinateur portable puisse s'adresser au grand public s'est finalement imposée. Les fabricants développent enfin des produits réellement distincts des modèles professionnels.

Comme les ordinateurs de bureau, les portables ont vu leur prix remonter ces deux dernières années. Entre la hausse du dollar et du yen et la stagnation du marché mondial, difficile aujourd'hui de trouver un « notebook » à moins de 10 000 F (1 524,49 EUR). D'autant que la concurrence des assistants numériques, Palm ou Pocket PC, s'est faite plus rude. En cette veille de vacances, les rumeurs de guerre des prix s'accentuent redonnant espoir aux amateurs de promotions. Ces derniers peuvent déjà se tourner vers Acer et son TravelMate 210, à 9 590 F (1 461,99 EUR).

Mais avant de jeter la pierre aux fabricants, reconnaissons qu'ils ont tous fait de gros efforts pour définir et développer le concept d'ordinateur portable grand public. Le temps où les « notebooks » vendus en grande distribution étaient des modèles professionnels rebaptisés est loin.

Webcam et MP3 de série

La gamme Apple illustre bien cette évolution. Face au superbe, et cher, modèle professionnel PowerBook G4 Titanium, la marque à la pomme propose un iBook multimédia clairement positionné « familial ». À l'image de son grand frère iMac, l'iBook vient d'hériter de processeurs plus gros, d'un lecteur de DVD, voire d'un graveur ou d'un combiné DVD-graveur. Sans oublier les nombreux logiciels de création multimédia dévoilés en début d'année.

Même démarche dans le monde PC, avec un soin particulier apporté aux fonctions multimédias. On objectera que la recette n'est pas nouvelle et que Packard Bell tente depuis des années de développer la musique ou la vidéo. Mais avec les performances d'aujourd'hui, le résultat devient plus probant. La gamme VAIO de Sony reste la référence, avec le design en plus, mais la concurrence ne s'endort pas. Packard Bell met l'accent sur le son, avec un système Dolby et la possibilité de lire les CD quand le PC est éteint. Compaq privilégie la vidéo avec des lecteurs DVD et la possibilité de se connecter à un téléviseur. Acer joue le « tout-en-un » avec des lecteurs CD et DVD extractibles, tandis que Samsung, fidèle à son habitude, propose une gestion avancée des fichiers MP3 (décodés de façon matérielle, et non logicielle, pour de meilleures performances). Mais aussi une webcam de série (elle n'est pas intégrée, comme sur certains modèles de la gamme Sony), l'arrivée des liaisons sans fil Bluetooth et l'adoption d'un système en 2 parties, avec le portable et sa station d'accueil, ce qui permet d'obtenir un PC fin et ultra-léger.

Autant de fonctionnalités qui, si elles permettent aux fabricants de bousculer les 2 grands du secteur que sont Toshiba et IBM, se négocient au prix fort. Mais peut-être plus pour longtemps. Il y a dix jours, Fujitsu a annoncé un nouveau LifeBook avec combiné DVD-graveur pour à peine 15 000 F (2 286,74 EUR). Vous avez dit guerre des prix ?

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 1731

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message