Marchés

L'Oréal: Jean-Paul Agon veut mettre fin aux stock-options

|
Jean-paul agon
Jean-paul agon© DR

Dans un entretien paru dans le Journal du dimanche du 19 février, Jean-Paul Agon, PDG de l’Oréal est revenu sur sa rémunération annuelle et a remis en cause le système des stock-options dans son entreprise. Après avoir détaillé sa fiche de paye, entre son salaire fixe et ses parties variables, il a affirmé, à propos de ses stock-options que leur montant était « un chiffre totalement virtuel et aléatoire ». Alors qu’il a reçu 400 000 actions en 2010, le président du leader mondial des cosmétiques indique que « ce chiffre ne veut rien dire puisqu’il dépend du cours de l’action au moment où je pourrai exercer mes options. »

Et d’affirmer que les stock-options « polluent le débat ». Le patron français le mieux payé 2010 a alors décidé de renoncer à la moitié de celles qu’il a perçues en 2010, et de proposer en avril au conseil d’administration, « l’arrêt total » de ce système, pour le remplacer par un « système d’actions de performance ». En clair, après quatre années au sein de l’Oréal, les cadres pourront, si l’entreprise a atteint certaines performances, recevoir des actions gratuites.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter